21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 19:18

Alors crèche ou pas crèche?...

 

Ce sera crèche. On a fini par se décider hier soir dans une dernière discussion dans le noir, au lit (bien un des seuls trucs qu'on y fait en ce moment en dehors de dormir...)

 

Après avoir tant et tant réfléchi en début de semaine j'ai appelé l'asso qui gère la crèche pour qu'ils me parlent leur fonctionnement avec les enfants, leurs rythmes etc... La personne que j'ai eue au téléphone était très sympa, a bien pris le temps de m'expliquer. J'ai aussi trouvé sur leur site leur charte pour l'accueil des jeunes enfants (ils ont une petite dizaine de crèches, ram, et je sais plus quoi à Lyon) et vraiment ça a l'air bien. Grand respect des enfants et de leur rythme, respect de la diversité, de l'identité de chacun et de la différence (accueil d'enfants handicapés...), favoriser l'accès à la culture, accompagner la parentalité... Autant d'aspects qui ont fait pencher la balance pour la crèche.

 

C'est marrant parce qu'au début Chewi était à fond pour la crèche et moi je penchais plus pour une nounou.

Puis on a rencontré la nounou qu'on avait choisie et on était contents tous les deux.

Et quand on a reçu le courrier de la crèche, pour Chewi ça ne faisait pas de différence il préférait la nounou finalement alros que moi je ne savais plus trop, me disant que la crèche pouvait être bien aussi...

 

Et comme d'habitude ça c'est fini par Chewi qui disait "je te suis, j'ai confiance en ta décision"...  Bon au final on a bien discuté hier soir et on a pris cette décision à deux.

 

Bon c'est quand même moi qui ai appelé l'ass' mat' ce matin. J'en avais des sanglots dans la voix, tellement j'étais plus sûre de notre choix. Et c'est presque elle qui me réconfortait au téléphone en me disant qu'il fallait qu'on soit bien avec notre choix et que si on avait opté pour la crèche c'est que c'est ce qu'on voulait. Comme quoi, elle était vraiment bien !!!

 

Prochaine étape : début de l'adaptation mardi 9 octobre. Bouhouhou.....

Repost 0
Published by Nell - dans Maman...
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 12:35

Quand le premier enfant de ma copine A. est né il y a 10 ans j'étais bien loin de connaître Chewi et menais une vie de débauche à la capitale. Elle me racontait à quel point elle était heureuse mais aussi comme elle peinait de ne pas avoir une minute pour elle. "Je n'arrive même plus à me laver les dents le matin". Pff, me disais-je, elle est mal organisée, elle peut bien laisser le petit G. quelques minutes...

 

Puis ma copine KK est devenue maman du charmant R. il y a 4 ans. Les débuts ont été difficiles pour elle. R. était prématuré d'un mois et demi et souffrait d'atroces coliques ce qui le faisait pleurer la majeure partie de son temps éveillé, qui était plutôt long puisque cela l'empêchait aussi de dormir le pauvre petit chou. Je me souviendrai toute ma vie de KK en larmes : "C'est pas vrai que c'est que du bonheur. C'est souvent juste horrible. Un tour chez Franprix toute seule est le rayon de soleil de mes journées. Et j'ai même plus le temps de me mettre de la crème sur le pif le matin..." On sortait de chez eux avec Chewi en se disant pfiou pas facile les premiers temps, ils doivent pas super bien s'y prendre mais ça doit être aussi parce qu'il est préma...

 

Et moi, hier, j'ai craqué sur un joli moule à madeleines en silicone rouge dans une boutique au coin de ma rue. Chewi adore les madeleines et je me suis dit que je lui en ferai pour lui faire plaisir... Sauf qu'à mon avis ce sera pas avant 2015 ou 2016... L'autre jour, je me brosse les cheveux. Rien d'anormal jusque là. Sauf qu'ils sont incroyablement emmêlés. Mais que se passe-t-il me demande-je? Pourquoi mes cheveux sont-ils dans cet état?... 4 secondes de réflexion avant de me rendre compte que je n'avais pas croisé de brosse à cheveux depuis plusieurs jours...

Sans parler des journées sans avoir une minute pour sauter dans la douche qui m'ont finalement fait abandonner la douche du matin au profit de celle du soir...

 

Et Luke n'a que 2 mois,

Et je n'ai pas encore repris le boulot...

 

Peut-être 2017, les madeleines finalement...

 

IMAG0859.jpg

Repost 0
Published by Nell - dans Maman...
commenter cet article
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 16:19

(j'allais mettre "jeune" maman, mais avec les 36 bougies soufflées cet été, c'est plus trop le cas...)

 

Florilège :

 

Oh comme il est beau...  

(environ 350 fois dans la journée par tous. Mais c'est tellement vrai...)

 

 

Il ressemble plus à son père ou à sa mère ?

 

C'est le nez de son père

Oui mais c'est la bouche de sa mère

 

- Laisse le pleurer un peu, si tu le prends à chaque fois tu vas pas t'en sortir*

- Bien vrai. En plus quand le pli est pris c'est cuit

- Ouais et la nounou va s'amuser dans quelques temps s'il a ces mauvaises habitudes

(Vous ai pas demandé votre avis à toi qui endormais ton fils jsuqu'à ces 3 ans en partant faire un tour en voiture quasiment tous les soirs, ni à toi qui endormais ta fille en lui caressant la tête pendant des heures sans pouvoir sortir de la chambre sous peine qu'elle hurle... Moi mon fils, il s'endort tout seul le soir. [mais il aime pas dormir la journée])

 

                           Tu le mets encore au sein ???!! Il a pris y'a à peine 2 heures. Tu vas en faire un obèse...

 

                                                                                      - Oh quelle est jolie

                                                                         - Non, Mamie c'est un garçon, c'est ton arrière-petit-fils

                                                                                      - Ah oui comment il s'appelle ?

                                                                         - Luke

                                                                                      - Comment ?

                                                                         - Luke

                                                                                       - Ah Hugues, c'est joli...

                                                                           (au moins 3 fois dans l'après-midi, mais je lâcherai pas...)

 

 

         Il pleure vraiment là, tu devrais le prendre (la même* 1 minute plus tard)

 

 

      Ah comme il a changé depuis 3 semaines. Entre 10 bébés je le reconnaitrais pas !

 

 

Quel sourire il est vraiment magnifique                     

 

areuh

gouzi gouzi (devant le môme hilare trop content de discuter avec Tatie)

 

Je peux le prendre?

 

IL EST BEAU HEIN (40 fois très fort de Tatie à ma vieille mamie sourde)

 

Nell, je le prends il en a marre d'être dans sa poussette (alors que le p'tit Lu somnole gentiment dans sa poussette)

 

                    Laisse moi le prendre je l'ai pas encore eu (!!!)

 

                                                                       Tu le mets encore au sein ?! (ben oui un bébé ça mange toutes les 2h30/3h...) Il mange trop c'est pour ça qu'il a des coliques, de régurgitations, pleurs... (au choix)

 

Il pleure. Peut-être qu'il n'a pas assez pris. T'es sûre que t'as assez de lait ?

 

Ah mais il est vraiment trop trop mignon... Vous en avez chi*** mais il est tellement beau, vous avez l'air si heureux. (larmes aux yeux des deux côtés)

Repost 0
Published by Nell - dans Maman...
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 19:02

Je n'ai encore jamais parlé garde, crèche, nounou, reprise du boulot,etc. D'abord parce que ça me sert le cœur d'y penser et surtout pour ça en fait...



Je suis sensée reprendre le boulot dans 10 jours, le 26... Bouh, quelle horreur. Je ne comprends même pas comment le congé mat' dure si peu de temps... C'est si cruel. Le bébé n'a que 10 semaines. DIX SEMAINES merde. Même pas 3 mois, putain... Il est si petit... C'est franchement dégueulasse de faire ça aux mamans....

 

Dans mon ancien boulot, j'aurai pris un congé parental de 6 mois (et même peut-être 1 an), mais là c'est tout simplement impossible. Ma conscience me l'interdit. Et la loi aussi je crois de toute façon... (il me semble qu'il faut un an d'ancienneté)

 

Heureusement il me reste des congés. 21 jours en tout. En mairie on en a beaucoup mais comme une débile j'en ai pris pas mal entre janvier et juin. Mais 21 jours c'est déjà ça. Je garde 8 jours pour aller en Irlande à Noël et 2 jours pour le pont du 1er novembre. Je peux donc poser 2 semaines à la fin du congé mat' pour pousser jusqu'au 15 octobre. Luke aura alors tout juste 3 mois. C'est un peu mieux que 2 mois et demi. Mais à peine...

 

La bonne nouvelle c'est que j'ai quand même demandé de ne reprendre qu'à 80% et que ça a été accepté. Et ça c'est chouette... Et aussi je suis allée voir le doc ce matin car je suis vraiment très fatiguée et j'ai les oreilles qui bourdonnent en permanence, surtout le soir quand je me couche ce qui m'empêche de dormir. Et comme en plus j'allaite mon bébé, la doc m'a donné un arrêt de 2 semaine pour après le 26, qu'elle propose même de renouveler un fois !...

 

Voilà pour la partie reprise du boulot.





Concernant la garde de notre p'tit Lu.

 

Depuis que je suis enceinte, je me demande s'il vaut mieux une crèche ou une nounou pour un si petit bébé. J'y ai pensé, repensé, rerepensé sans jamais trouver de réponse. Alors on a éludé la question jusqu'au mois de mai où on a franchi la porte de la crèche à côté de chez nous.

Il se trouve qu'à Lyon, c'est pas comme à Paris où tu dois faire une demande de place en crèche alors que ton môme est encore un fœtus de 3mm. Non, à Lyon tu fais ta demande 4 mois avant le moment où tu veux que ton gosse adoré quitte le doux cocon de sa maison. Ils nous avaient donc dit de revenir au moment de la naissance de notre bébé. Chewi y était passé alors que j'étais encore à l’hôpital. Rendez-vous fut donné pour la rentrée de septembre. Lors de ce rendez-vous la directrice a rempli notre dossier pour les trois crèches municipales de l'arrondissement, nous octroyant 3 points sur 13 (!!!) et nous enlevant très directement et de vive voix les quelques espoirs sur la possibilité d'avoir une place chez eux. ok.

 

Dans notre quartier tout en travaux, réhabilitation, nouvelles constructions, j'avais vu qu'une nouvelle crèche (associative, 45 berceaux) doit ouvrir en octobre. J'ai un peu galéré pour trouver l'association porteuse de la crèche, fini par trouver ça tout début septembre et envoyé ma fiche d'inscription la semaine dernière. Au téléphone la future directrice m'avait expliqué qu'ils n'ouvraient que 30 places pour commencer, 10 petits, 10 moyens et 10 grands et qu'ils avaient eu beaucoup plus de demandes de petits que de moyens et grands, nous laissant ici aussi peu d'illusions pour la commission du 11 septembre (soit mardi).

 

En parallèle on s'était quand même aussi renseigné pour les assistantes maternelles. La PMI m'avaient donné la liste des ass' mat' du quartier. Elles sont nombreuses mais la PMI ne connaît pas leur disponibilités. Charge à nous de les appeler une par une pour savoir si elles ont une place. Ce que j'ai fait en août, ce qui est loin d'être le meilleur moment pour faire des appels de recrutement de nounou j'en conviens !

J'ai réussi à en avoir 2 au téléphone (+2 qui n'avaient plus de place) et j'ai arrêté à mi-liste, désabusée par le manque de réussite. Mais les 2 pré-entretiens par téléphone nous ont donné envie de les rencontrer toutes les deux, ce que nous avons fait la semaine dernière.

L'une était très gentille mais ne nous a pas vraiment emballés.

La deuxième en revanche nous a beaucoup plu. On l'a rencontrée lundi soir. En sortant on s'est dit après même pas 2 minutes de discussion « c'est elle ! ». Elle a l'air douce, elle a de l'expérience, fait plein de choses avec les petits, aime les livres, a des tas de jouets et garde un autre petit de 2 ans et le grand frère après 16h30. Elle devait rencontrer une autre famille mercredi et nous avait dit de prendre jusqu'à vendredi (soit aujourd’hui) pour prendre une décision et la rappeler. Comme on n'avait aucun espoir sur les crèches (municipales + la nouvelle associative) et qu'on avait la frousse qu'elle parte avec l'autre famille, je l'ai appelée dès mercredi après-midi pour lui dire qu'on voulait que ce soit elle qui garde notre p'tit Lu et qu'on n'attendait même pas la réponse des crèches. Elle m'a rappelée le soir même pour me dire qu'elle avait aussi beaucoup apprécié notre rencontre et qu'elle serait ravie de garder Luke. Affaire conclue donc. Rendez-vous pris le mardi 8 octobre pour débuter l'adaptation. Sauf que...

Sauf que...

 

 

SAUF QUE...

 

 

Ce matin, courrier de la nouvelle crèche : on a une place !!!!!!

Ou putain de merde !!!!

Mais qu'est ce qu'on va faire ????



Je n'arrête pas d'essayer de peser le pour et le contre. La crèche c'est bien pour la socialisation mais les petits sont plus confrontés aux microbes et sans doute moins chouchoutés, pris aux bras et bisouillés que par une nounou. J'ai l'impression que les petits sont beaucoup laissés seuls tout en étant en groupe. J'ai l'image en tête (vue dans un n° de Parents de l'année dernière) de transats posés les uns à côté des autres avec les bébés posés là. Que se passe-t-il s'il l'un se met à pleurer? si plusieurs se mettent à pleurer en même temps? Elle les laissent pleurer? C'est pas possible de les prendre tous en même temps ? Et s'il ne veut pas dormir? ou manger?

La nounou est toute entière là pour les petits qu'elle garde.s Dans notre cas elle en aurait 2, dont un grand. Elle serait donc bien présente pour Luke. Sauf que justement elle est toute seule et si elle n'est pas si bien que ça le petit loulou reste toute la journée avec une dame pas top...

La question est donc cruciale...

 

Dans l'idéal, on s'était dit qu'on ferait nounou à plein temps la première année, puis moitié nounou moitié crèche si on réussissait à dégoter une place par la suite afin de laisser p'tit Lu dans son cocon une partie de la semaine et découvrir la vie en groupe sans être le centre du monde l'autre partie de la semaine. Mais là, j'ai peur que si on refuse la place qu'on a eue, on nous en refuse une nouvelle l'année prochaine...

 

On s'est donné le week-end pour y penser et prendre une décision, quitte à rappeler l'ass' mat' pour nous dédire après nous être engagés, si on penche pour la crèche...

 

Et du coup j'en appelle à vos expériences pour la première année, dès 3 mois : Qui a fait nounou ? Qui a opté pour la crèche ? Pourquoi ? Comment ça s'est passé pour vous ? Pour vos petits ?...

Pour les plus grands, je trouve que c'est différent, mais vos avis sont les bienvenus quand même !!

 

MERCI





Question subsidiaire : en crèche, c'est combien d'enfants par puer' ? Là, pour la section des 10 petits, à votre avis elles seront combien ?

Repost 0
Published by Nell - dans Maman...
commenter cet article
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 10:24

 

8h - en salle d'accouchement : on est parés, changés, charlottés... ça commence à prendre forme c'te affaire... La sage femme revient pour me « brancher » au monitoring et au bidule qu'on te clippe sur le doigt pour suivre tes pulsations cardiaques. Problème : un des capteurs du monito est en panne. On ne suivra donc jamais le rythme de mes contractions. Ce qui aurait pu nous jouer un vilain tour le moment venu, mais j'y reviendrai...

Nous voilà prêts pour la suite. Impatience et excitation se mêlent, teintés quand même d'une légère angoisse...

P7160080.JPG

La question de la possibilité de bénéficier de la péridurale est toujours en suspens, l'anesthésiste étant retenu par une césarienne et le résultat de mon analyse de sang du jour toujours pas revenu. Les contractions s'enchainent « gentiment ». Je les sens bien passer mais n'ai pas trop mal. Pas encore ! On est détendus et souriants. On attend la suite.

 

Mes résultats arrivent : plaquettes toujours basses mais pas catastrophiques à 97 000. La limite pour avoir une péridurale est à 100 000. La sage femme me dit que ça devrait passer mais que, selon les jours, parfois ils refusent. On attend... Je commence à douiller un peu mais ça reste largement supportable.

 

Vers 9h30 l’anesthésiste arrive enfin. Les contractions restent encore largement supportables mais je sais qu'on est loin d'être rendus ! Elle regarde mes résultats et fait la moue, puis me demande de noter la douleur entre 1 et 10. Je réponds autour de 5-6. Mon col est dilaté à 4. Elle réfléchit et semble réellement hésiter. Et finalement se décide pour la faire mais dans l'heure. Moi qui voulais attendre un peu, je suis déçue. Mais elle m'explique qu'ils sont véritablement débordés et que soit c'est maintenant soit ça risque de ne pas être du tout. Dis comme ça je prends maintenant ! Elle part suivre une autre césarienne et me dit que ce sera mon tour dès qu'elle aura fini.

 

10h30 toujours personne et je commence à espérer son arrivée de minute en minute ! Les contractions se rapprochent et commencent à être assez douloureuses. Je souffle et accompagne la vague comme Patoche nous l'a appris. On tente quelques positions mais on est assez gauche et ça ne fait pas grand chose. Ça a au moins le mérite de faire diversion pendant les contrax et de nous faire marrer entre ! Enfin elle arrive. Chewi en profite pour aller prendre un café et changer d'air un moment. On me branche le tensiomètre. Il me prendra la tension toutes les 4 minutes jusqu'à la fin ! Puis elle attaque. Je dois la prévenir quand je sens monter les contractions pour qu'elle ne pique pas pendant. Ok, elle y va.  Première piqure pour endormir la zone. Je sens une contrax arriver, la préviens, elle s'arrête et reprend. Une fois la péridurale posée, la poche fixée elle m'explique qu'il est arrivé quelque chose qui ne lui est pas arrivé depuis au moins 15 ans. Pas de pot coco ! Au moment de la contraction elle ne s'est pas arrêtée à temps et a fait une "brèche". Elle m'explique que lorsqu'on pose une péridurale, on enfonce l'aiguille dans l'espace péridural. Au début, il y a une résistance à l'aiguille et ensuite, "ça lâche" en quelque sorte, et là, l'aiguille est allée trop loin et a piqué le canal céphalo rachidien. Ensuite elle m'explique que ça forme une brèche dans le canal et que du liquide peut s'en échapper. Trois possibilités pour la suite : 1. aucune séquelle , 2. quelques maux de tête qui passeront vite , 3. des maux de tête intenses, un mal de dos qui demanderont une deuxième péridurale pour aller combler cette brèche en injectant un produit. La péridurale fait effet mais je souris jaune un peu stressée par les séquelles possibles de la chose. Par chance plus de peur que de mal, je ne ressentirai strictement rien et m'en sortirai sans problème. Ouf !

 

La matinée continue de s'écouler gentiment, je sens les contractions monter et redescendre mais c'est tout à fait supportable. La sage femme passe de temps vérifier l'évolution du col qui bouge gentiment mais assez rapidement : 4 au moment de la pose de péri puis 6 au passage suivant.

 

Vers 11h30 je recommence à avoir mal, j'appuie sur la petite doseuse pour m'en remettre une dose et... rien ne se passe, j'ai toujours aussi mal. J'attends encore quelques minutes puisqu'elle elle m’avait dit qu'il fallait compter un petit quart d'heure pour que ça fasse effet. Après 20 minutes toujours rien et j'ai de plus en plus mal. Je sonne pour appeler. Une infirmière arrive et me promet d'en parler à l'anesthésiste dès qu'elle sort de la salle d'accouchement où elle est occupée. Dix minutes plus tard je douille grave, elle arrive enfin, me fait le coup du « si vous avez redosé il faut attendre » à quoi je réponds « mais j'ai redosé il y a plus d'une demi-heure ça marche pas ce truc ! ». Elle force la machine pour remettre une dose et me dit qu'elle repasse dans un moment pour voir si ça va mieux, le temps de laisser passer 2 ou 3 contractions.

Vingt minutes plus tard la revoilà enfin, j'ai toujours aussi mal et même de plus en plus. À chaque nouvelle contraction je broie la main de Chewi, souffle à faire décoller l'hôpital. Échange surréaliste

- Vous avez eu 2 ou 3 contractions ?

- J'en ai eu au moins 10 (on perd un peu el sens des réalités dans ces moments-là mais c'était plus que 3 ça c'est certain !)

- et vous avez toujours mal ?

- (serrant les dents) mouiii

- sur une échelle de 1 à 10 ?

- 9 !!!

Mais je sens qu'elle ne me croit pas. La sage femme est là aussi, elle m'ausculte en même temps. Ça avance bien, col dilaté à 7, mais le p'tit Bibouille est mal positionné. Au lieu de regarder vers mon dos il regarde vers mon ventre le petit coquin. A ce moment-là une nouvelle contraction me broie le ventre, je souffle, gémis et massacre la main de Chewi. J'entends quelque part au niveau de mes pieds « Ah oui elle a vraiment mal, faut faire quelque chose » Enfin... Elle me demande alors de lui dire où j'ai mal « exactement » : « A un point très précis en bas à droite. Non pas dans tout le ventre. Non pas dans le dos. Que sur ce point en bas à droite. » Elle m'explique alors que la péridurale fait bien effet et que ce ne sont pas les contractions que je sens car ce serait une douleur plus large, mais que ce doit être la tête de Bibouille qui, du fait de son mauvais positionnement, appuie à un endroit où elle ne devrait pas. Surdoser la péri ne servirait donc à rien.... Moment de flottement en salle d'accouchement n°4... Je commence à me dire que j'y arriverai bien comme ça s'il le faut mais arff que ça fait mal... La sage femme et l'anesthésiste se consultent à voix basse. L'anesthésiste propose de tenter l'injection d'un nouveau produit mais qui risque de « plomber » complètement le bas de mon corps, je ne sentirai plus rien du tout, ce qui est contraire à ma demande de départ, dans le même temps la SF injectera également un produit sensé aider Bibouille à se retourner et à accélérer l'ouverture du col. Je dis oui aux 2, elles injectent, vérifient pour l'une l'efficacité de l'anesthésie (je peux bouger les jambes mais n'ai aucune sensation au froid d'un glaçon ou au pincement de doigts) pour l'autre la dilatation du col, toujours à 7 et courent vers les futures mamans en attente de soins (3 femmes dans les 3 salles autres salles d'accouchement et deux en chambre dont une bien avancée qui attendent que des salles se libèrent).

 

Il est autour de midi et je respire à nouveau normalement mais ne ressens effectivement rien de rien.

À un moment je dis à Chewi que j'ai l'impression que ça pousse. Il me répond d'appeler quelqu'un. Mais comment être sûre alors que je ne sens rien ? C'est là que le capteur de contractions aurait pu être utile, pour suivre l'intensité et le rythme et voir se rapprocher le moment M. Comme je ne suis pas sûre de moi, je préfère ne pas faire ma relou et les déranger en me disant que quelqu'un finira bien par passer nous voir...

 

12h45 la sage femme arrive

- Alors comment ça va ?

- Bien. Je n'ai plus mal mais ne sens strictement rien

- Bon on va voir comment ça évolue.

Elle s'installe. Court silence de stupeur. Puis :

- Ouh là là mais je vois sa tête. Il est là votre bébé. Je file chercher une puer et on y va vite vite vite... » et sort en trombe.

 

On se retrouve en tête à tête avec Chewi en se disant que dans quelques minutes on sera trois...

La sage femme revient accompagnée d'une auxiliaire de puériculture. Elles s'installent et on y va.

La SF me dit que Bibouille s'est sagement retoruné et me répète qu'il a un autoroute pour sortir mais comme je ne sens absolument pas les contractions c'est la puer qui lancent les poussées en les ressentant avec ses mains posées sur mon ventre. Une première poussée où à priori je fais bien mais pas assez fort, une 2e où elle m'encourage à donner encore plus, une 3e où je pousse encore plus sans respirer et... je vois les étoiles, à deux doigts de tomber dans les vappes. Un p'tit coup de masque à oxygène et on repart. Deux dernières poussées et j'entends

« Ne poussez plus votre bébé est là »...

Mots magiques... qui précèdent l'instant merveilleux où elle me pose mon enfant sur mon ventre...

Il est là tout chaud, blotti contre moi, mon enfant...

Il est 13h05 et je suis maman...

 

 

La SF remplit ses papiers et nous demande si c'est une fille ou un garçon. Je n'ai même pas regardé, fascinée par mon bébé qui gémit doucement contre moi. On soulève son petit drap et je découvre que j'ai un fils. Mon fils...

 

 

Très vite la puer l'emmène avec Chewi pour lui donner quelques soins car il s'avère qu'il était déjà bien engagé quand elles sont arrivées et qu'il a bu du liquide qui était teinté. Elle m'explique que c'est pour ça qu'elle a dû faire une épisiotomie car même si les poussées étaient efficaces et la voie largement ouverte ça n'allait pas assez vite et le bébé en aurait souffert. Je garde depuis le regret de ne pas avoir sonné quand j'avais senti une poussée qui en était bien une et surtout la malchance d'être tombée dans la salle avec le capteur en panne. J'aurai évité l'épisio et l'aspiration à mon bébé. Mais ça aurait pu être bien pire si elle était venue vérifier l'évolution encore plus tard...

 

Quelques courtes minutes plus tard Chewi revient avec la puer et notre bébé. On nous laisse pour une heure de peau à peau au cours de laquelle notre petit qui n'a pas encore de nom sucera son pouce à défaut de réussir à prendre le sein, sentira les caresses de son papa et sa maman sur son petit corps tout chaud, fera verser quelques larmes à sa maman...

 

Le 16 juillet 2012 à 13h05 une nouvelle vie a commencé, notre nouvelle vie...

 

P7160091.JPG  P7160095.JPG

Repost 0
Published by Nell - dans Maman...
commenter cet article
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 11:04

Mais un bébé qui pleurait normalement quand il avait faim ou était embêté par ses coliques se met à pleurer beaucoup, même quand il a mangé, même quand il est propre, même quand il n'a pas froid ou chaud, même dans les bras de sa maman ou de son papa et surtout quand il tombe de sommeil et qu'il lutte pour ne pas dormir, qu'est ce qu'il faut faire ???

 

ça fait une petite semaine que Luke lutte la journée pour ne pas dormir et du coup qu'il hurle à chaque fois qu'il est fatigué, puisqu'il a sommeil mais ne veut pas dormir...

Il a beau lutter on parvient parfois à l'endormir aux bras mais il se réveille toujours au bout de 10, 15, 20 minutes, 30 quand on est vraiment hyper fort, mais en tout cas ça ne dure jamais...

 

Moi, j'ai envie d'appeler la pédiatre

Chewi a envie d'appeler Patoche qui est toujours de bon conseil

Mais on a peur de s'entendre dire "Un bébé ça pleure, c'est normal, prenez votre mal en patience ça passera"

 

Notre bébé, il pleurait quasiment jamais alors là, qu'il pleure à chaque fois que c'est le moment de dormir on se dit qu'il y a un problème. Quand il est bien réveillé il est tout sourire, nous fait des areuh en veux-tu en voilà, mais dès qu'il a sommeil, c'est une autre histoire...

De plus, visiblement il n'a mal nulle part, c'est juste qu'il ne veut pas dormir. Alors??? Cauchemar? Peur de l'abandon?

Je me demande si ça ne vient pas d'une fois où on s'est dit qu'il fallait qu'il s'endorme dans son lit et plus dans nos bras et qu'on l'avait laissé pleurer un peu. Un peu hein, 3 minutes, peut-être 4... tout ça à cause des "une bonne habitude que vous lui donnez là" des gens bien intentionnés qui nous voient l'endormir aux bras ou couché sur le canapé, et d'un bouquin (très bien au demeurant) mais qui nous a retourné la tête avec cette histoire de faire dormir, et d'endormir, les bébés dans leur lit.

Maintenant c'est gagné, il ne dort plus nulle part la journée.

Heureusement, la nuit ça va. Il dort bien et de plus en plus longtemps. 21h - 2h - 7h en général.

 

Et dire que je me disais que des jumeaux ça aurait été chouette... J'ose pas imaginer ce que ça serait ces crises mutlipliées par deux...

Repost 0
Published by Nell - dans Maman...
commenter cet article
31 août 2012 5 31 /08 /août /2012 13:33

 

Le jour où ma vie a basculé à tout jamais, le jour où je suis devenue Maman...

 

 

Cet article est commencé depuis bientôt 2 semaines, mais je ne trouve pas le temps de le terminer... C'est sans doute que je veux y dire trop de choses, mais j'ai envie de garder le récit de ce jour si particulier...

Je vous mets donc le début.

La suite... un jour !...

 

 

Dimanche 15 juillet au soir, j'écris un post pour vous montrer (et vous faire baver) le super cadeau reçu de Cami. Je terminais en disant « si je n'accouche pas cette nuit », un peu sur le ton de la plaisanterie il faut bien le dire car je ne percevais aucun signe de rien et j'avais en tête un probable déclenchement pour le mardi 17, jour de la dpa...

Mais....

 

Dans la nuit, à 3h, une douleur inconnue mais tant attendue me réveille. Je me dis que ce n'est sans doute rien et que je vais me rendormir mais 10 minutes plus tard ça recommence et toutes les 10 minutes comme ça puis assez rapidement toutes les 9, puis 8 puis 7 minutes... A 4h30 j'applique pour de bon la respiration apprise avec Patoche en soufflant à fond et fort, ce qui réveille Chewi (qui dormait toujours comme un bienheureux). Il se tourne vers moi :

- « Qu'est ce que t'as ?

- Ben je crois que ça y est...

- Ah bon ? Mais quelle heure il est?

- 4H30

- C'est toutes les combien ?

- 6-7 minutes.

- Ok bon je vais dormir encore un peu »

Puis se tourne et se rendort !!!

 

Bien... Je me lève et vais me faire couler un bain. Après quelques minutes de barbotage, Chewi se pointe avec la tête du poussin tombé du nid en me demandant ce qu'il peut faire. « Rien dans l'immédiat mais va prendre un petit dej' la journée risque d'être longue ». Je barbote encore quelque minutes en comptant toujours les contractions. Elles durent de plus en longtemps et se rapprochent de plus en plus. J'avais téléchargé une appli sur mon téléphone et c'est bien pratique je vous le conseille en plus ça permet à Monsieur de participer en enregistrant avec sérieux et concentration les contractions au fur et à mesure, de regarder les moyennes, etc...

 

5h30 Bon là va falloir y aller... Sur mon téléphone la moyenne oscille entre 2 et 3 minutes* . On rassemble les affaires, rempli les gamelles du chat, je jette un coup d'oeil à mon chez moi, la petite chambre etc... et on s'en va, après quelques faux départs : Chewi avait oublié ses en-cas, puis d'éteindre la radio, puis d'éteindre la lumière, revenant à chaque fois sur le pas de la porte alors qu'il aurait pu tout faire d'un coup... L'avait pas toute sa tête je crois...

 

6h on arrive à la maternité. On sonne à l'interphone :

- "Oui c'est pour quoi ?

- Euh... Je crois que je vais accoucher !!"

On nous installe en salle d'examen. Monito et examen du col. Col ouvert à 2 je crois. On nous garde et on attend de voir ce que montre le montio. Après 10 minutes, il ne montre... rien ! Pas une ligne plate mais certainement pas ce à quoi on peut s'attendre à quelques heures de l'accouchement... Je ne verrai d'ailleurs jamais à quoi resemblent des contractions sur un graphique, puisque je n'avais pas de capteur à contractions en salle d'accouchement, celui-ci étant en panne... Mais j'y reviendrai. D'ailleurs ces contractions qui revenaient toutes les 2 minutes 30 à notre arrivée se font beaucoup plus discrètes. Je commence à m'inquiéter qu'ils ne nous renvoient à la maison, mais non nous dira-t-elle votre col est suffisamment ouvert pour être sûr que c'est pour dans pas longtemps. Ouf... C'est a priori fréquent que les contractions s'appaisent à l'arrivée à la mater', sentiment de sécurité et d'être pris en charge nous expliquera la sage-femme...

 

Après presqu'une heure dans cette salle on nous envoie en salle d'accouchement je m'étonne car lors de la visite on nous avait dit qu'on nous installerait d'abord dans notre chambre puis qu'on irait en salle d'accouchement quand ce serait le moment. Elle nous explique que pour une raison inconnue et bien qu'il ne soit que 7h du mat' le service est déjà débordé et qu'il y a déjà eu 4 naissance en ce lundi 16 juillet. Il reste à ce moment-là une salle d'accouchement libre sur les 4 : « c'est maintenant ou ça risque d'être beaucoup beaucoup plus tard , 2 femmes ont téléphoné et sont en route pour l'hôpital ». « Ok je prends !! »

 

 

Luke devrait se réveiller d'ici quelques minutes pour manger... je stoppe mais me promets de revenir très bientôt terminer cette journée...

 

 

 

*Cami, je pense qu'une moyenne ne peut pas osciller mais c'est pas grave, hein

 

 

Repost 0
Published by Nell - dans Maman...
commenter cet article
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 12:24

Tout va bien. 4 semaines aujourd'hui.


Beau-Daddy et Belle-Mummy, ou plutôt Nana et Grandad, sont arrivés mardi dernier. Ils repartent mercredi après-midi. Suivis de près par la Belle-Sister qui arrive jeudi matin et repart dimanche...

Pas vraiment le temps et l'occasion de passer par ici.

 

L'allaitement roule parfaitement maintenant sans avoir rien fait de vraiment précis à mes pauvres seins fatigués d'il y a 2 semaines. J'ai suivi vos conseils : application méthodique de pommade à la lanoline sur les tétons (et uniquement les tétons), compresses avec mon propre lait, changement de position et aujourd'hui ça va vraiment bien. Plus aucune douleur ni quoi que ce soit.

 

Sentiment ambivalent par rapport l'allaitement cependant. D'un côté ça me plait beaucoup. J'aime avoir mon tout-petit blotti dans mes bras pendant qu'il mange. J'aime l'idée que ce lait que je produis et lui donne est ce qu'il y a de meilleur pour lui. Mais (car bien sûr il y a un mais!) je trouve ça assez alliénant même si le mot est sans doute mal choisi. J'ai l'impression de ne plus avoir de liberté de mouvement, obligée d'être toujours prête à lever mon tee-shirt à la moindre demande. Je ne cesse de me demander quand Luke se régulera un peu et arrêtera de demander de façon assez anarchique toutes les 1h30 ou 2h. Rarement 3h, sauf la nuit où il m'autorise un « long » sommeil de 4 à 5h entre 22h et 2 ou 3h puis redemande entre 6h et 7h... Bien souvent je me dis qu'heureusement que je n'ai plus mal vu la fréquence des tétées. Mais il n'a que 4 semaines. Laissons lui encore un peu le temps...



Luke est toujours un bébé charmant qui pleure rarement. Il commence à faire de vrais sourires, surtout à sa maman ! (la reconnaissance du ventre sans doute!!!). Il nous regarde de plus en plus intensément et tente même parfois un beau « areu ». C'est un génie quoi !

 

A part hier où la journée fut assez horrible. Il n'a quasiment pas dormi de la journée qu'il a passée à hurler ne s'arrêtant que lorsqu'il était au sein. Et je dis bien hurler. À s'époumonner, à perdre sa respiration, à devenir tout rouge et transpirant et à me faire peur du coup... J'ai eu un tout petit rhume en fin de semaine denrière, j'ai donc imaginé la bronchiolite d'autant qu'il a toujours cette respiration ronflante, le coup de chaud que j'aurai raté... Il a fini par s'endormir vers 22h pour se réveiller normalement à 2h30.

 

Pour la première fois il fait la sieste dans son lit où il s'est endormi. Beau-Daddy et Belle-Mummy sont en balade dans Lyon. Je bois ma tisane allaitement sur mon balcon en écrivant un mot sur mon blog. Et je soupire d'aise.

 

Deux petites photos :

 

P8010206.JPG   P8110270.JPG
Un des premiers sourires                                                                   Calme sur les genoux de Papa





Je n'oublie pas cependant les très tristes nouvelles lues chez Fabienne, Barbidou et Loosequeen. J'ai pleuré pour vous les amies. Je pense à vous, à la cruauté de la vie et à la fragilité du bonheur.

 

Repost 0
Published by Nell - dans Maman...
commenter cet article
30 juillet 2012 1 30 /07 /juillet /2012 17:14

L'allaitement je connaissais un petit peu.

J'ai vu ma mère allaiter mon petit frère quand j'avais 8 ans. Puis j'ai vu mes copines, ma soeur avec leur bébé au sein.

Et ça avait l'air simple, épanouissant pour le bébé comme pour la maman. Bien sûr, toutes ont laissé entendre que c'est parfois douloureux "surtout au début" mais qu'après c'est un tel bonheur...

Alors moi, le jour où j'ai enfin été enceinte, je me suis dis que j'allaiterai mon bébé "si j'y arrive". Mais au fond de moi je me disais que je suis pas plus godiche qu'une autre et que bien sûr j'y arriverai. J'avais un peu peur à cause de ces excroissances de glandes mammaires sous les bras et je savais pas trop ce que ça allait donner, mais je me disais que ça allait le faire...

 

Puis mon bébé nait enfin, je suis heureuse en plein et je propose mon sein pour la première fois à mon bébé à notre arrivée dans notre chambre, il avait 2 ou 3 heures de vie. Mise au sein impec. Il tête bien, je n'ai pas mal. Je suis contente.

 

Les jours suivants, c'est toujours du bon colustrum qui sort de mes seins, mon tout petit le tête avec application. Le rythme est un peu chaotique mais quoi de plus normal? Je n'ai pas mal. Tout va bien.

 

Dans la nuit du 3e au 4e jour (mercredi à jeudi) c'est la montée de lait. Luke est sympa il tête toutes les heures et demie. ça se passe sans trop de difficulté. Je n'ai pas mal, j'attends de voir.

 

La montée de lait s'isntalle. Les glandes mamaires accessoires gonflent un peu et durcissent beaucoup mais c'est supportable. Mes seins sont gros et durs par moments. Mes bouts de sein, eux, sont petits (ils l'ont toujours été!) Luke a parfois du mal à les attraper mais avec de la persévérance de sa part comme de la mienne, on y arrive. Je n'ai pas mal, je me dis qu'on est des champions lui et moi.

 

Je sors de la maternité, je me dis que de ce côté-là on est lancé. Mais ça commence à tirer à chaque fois qu'il se branche. Je l'avais lu, le téton "se forme" c'est normal, c'est l'affaire de 2 à 4 jours ça va passer. J'ai un peu mal, je me tartine à la Lansin*h (petit tube format échantillon de graisse lanoline à 12€!!) et j'attends que passent les 2 à 4 jours.

 

Quasi une semaine de passée. A droite ça s'arrange. A gauche je n'en peux plus. Pas se signe de crevasse mais qu'est ce que j'ai mal. Mercredi Luke, 1 semaine 1/2,demande le sein quasi toutes les heures l'après-midi. J'ai très mal. Je finis la journée épuisée, en larmes et les seins douloureux.

 

Vendredi matin je me décide à appeler Patoche-la-sage-femme. Elle me reçoit l'après-midi même. Elle confirme l'absence de crevasse mais ne voit pas vraiment de raison à cette douleur. Comme il y a des petites peaux sur le téton, elle pense peut-être à un ou des canaux lactifères bouchés. Elle me montre le "truc du verre ventouse" à faire à la maison : tu mets un peu d'eau bouillante au fond d'un verre à moutarde et tu colles ton sein dessus. Avec la chaleur et la vapeur ça fait ventouse et ça aspire les impuretés. Bon, moi à part me brûler le mamelon j'ai pas l'impression que ça eu un quelconque effet, quoique j'ai bien vu 3 gouttes tomber au fond du verre, mais était-ce le débouchage ou juste des gouttes comme il en fuit bien souvent?... Elle m'a aussi montrer une nouvelle position car comme je donne toujours le sein en position latérale "en berceuse" ou en "ballon de rugby", ça tire toujours sur les mêmes endroits. Elle m'a donc montré une position où je tiens le bébé à califourchon sur ma cuisse, la tête tenue devant mon sein. ça a très bien marché avec Patoche, j'ai jamais réussi à reproduire à la maison... Par contre j'ai insisté avec la position allongée. ça ne marchait pas au début et maintenant il semblerait qu'on s'accorde bien comme ça et c'est dans cette position, qui reste verticale même si on est à l'horizontal!, que ça me fait le moins mal. J'ai réessayé en berceuse cet après-midi, rien à faire ça me tire les larmeq aux yeux tellement je douille...

 

Alors ma décision est prise. J'attends vendredi. Si j'ai toujours mal je rappelle Patoche et je passerai au biberon. ça me fend le coeur et me culpabilise beaucoup de ne pas être capable d'allaiter correctement mon bébé mais je me dis qu'il vaut mieux une maman et un bébé au biberon épanouis plutôt qu'un bébé qui tête un sein douloureux et une maman qui pleure une fois sur deux...

 

Et pourtant quand je vois ces photos, je me dis que ça vaut le coup d'insister.

 P7180127IMAG0697.jpgIMAG0699.jpg

Mais je me dis aussi que je pourrai presque faire les mêmes en donnant le bib, simplement j'aurai pas les nichons à l'air !!

 

 

Bon, je m'étais dit que le prochain article sur ce blog serait le récit de l'accouchement, beau moment de vie à 2 puis à 3, mais ce sera pour bientôt. Cette histoire d'allaitement me turlipine trop pour que je fasse l'impasse en ce moment où c'est au coeur de toutes mes pensées...

 

 

PS : il est beau mon fils, hein !

Je mettrai d'autres photos bientôt, avec l'accord de Chewi !

Repost 0
Published by Nell - dans Maman...
commenter cet article
23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 20:48

Il y a une semaine, lundi 16 juillet 2012, à 13h05, je donnais naissance à mon fils.

Il y a une semaine à cette heure-ci (23h) je n'arrivais pas à dormir, le regardant encore et encore...

Il y a une semaine mon fils n'avait pas encore de prénom... Nous n'arrivions pas à nous décider, hésitant entre les trois ou quatre finalistes de la short list.

Il y a une semaine mon fils était connu comme "le garçon de la 12".

 

Il y a une semaine, Luke nous rejoignait pour changer et illuminer notre vie.

 

Le lendemain j'écoutais dans ma chambre cette chanson de Loïc Lantoine, et j'ai pleuré.

De joie et d'incrédulité devant tant de bonheur... 

 

 

Je reviendrai vite raconter cette journée bouleversante, et les jours qui ont suivi.

Notre vie aujourd'hui.

L'allaitement.

Les petites angoisses et le Bonheur.

Cet incroyable Bonheur...

Repost 0
Published by Nell - dans Maman...
commenter cet article

Présentation

  • : C'est par ici bibouille, on t'attend !
  • C'est par ici bibouille, on t'attend !
  • : 38 ans. Amoureuse de mon Chewi irlandais depuis décembre 2004. On attend notre bibouille franco-irlandais depuis avril 2008...
  • Contact

Collectif B-AMP

Infertiles de tous les pays, unissez-vous ! Venez partager vos doutes et vos infos, vos questions et vos coups de gueule ici : http://collectifbamp.wordpress.com/

Notre parcours en (presque) bref

2004

Décembre : 1er bisou et le reste...

2008

Avril : arrêt contracpetion

2009

Juillet : Toujours rien... 1ers contrôles pour moi : tout est ok

Août : 1er spermo : zozos feinéants mais réagissent bien à la prépa. En route pour les inséminations

19 septembre: IAC1 négative

Octobre - décembre : suivi urologue de Chewi.Traitement antibio béton

2010

Février : Le traitement n'a servi à rien. L'urologue préconise d'arrêter les inséminations et de passer direct en FIV

Février : Madame Gynéco  dit ok pour la FIV et nous envoie en PMA mais on continue les IAC avec elle en attendant le lancement car vu les délais et les nombreux rdv à caler pour elle rien ne se passera avant septembre voire octobre...

3 mars : 1er rdv DocFiv. Faut attendre les résultats du LaboFiv pour démarrer

Mars : IAC2 négative

27 avril : Rdv LaboPma : spermo médiocre mais ils pensent qu'il faut continuer les iac avant la fiv ça devrait marcher comme ça... -> annulation rdv DocFiv de mai

Mai : IAC 3 négative

15 juin : IAC4 négative. Résultats spermo de pire en pire, on retourne voir DocFiv

23 juin : 2e rdv DocFiv. test de pénétration (!) à faire par Chewi le 8 juillet.

4 août : 3e rdv DocFiv. on est sur la planning de décembre pour FIV ICSI à confirmer par le LaboFiv

Septembre : rdv LaboFiv qui confirme l'ICSI mais redemande encore un spermogramme...

Octobre - novembre : derniers rdv. On y va!

Novembre - décembre : FIV1 échec, ponction de 8 ovocytes le 30 novembre, transferts de 2 beaux embryons le 2 décembre, pds négative le 13 décembre. 

2011

Mars : TEC : 2 embryons transférés. pds négative le 16 mars. Fin de l'épisode Fiv1

Juin : FIV2 interrompue après 8 jours de stim' mauvaise réponse au traitement 4 tout petits follicules et 2 gros kystes. C'est le drame...

Octobre-Novembre : Fiv2 bis : pilule du 7 au 21/09 ; début déca le 25/09 ; début gonal le 5/10 (112,5µi puis 75); 1er contrôle le 9/10 une vingtaine de follicules de 21mm à tout petit ; 17/10 ponction de 11 ovocytes ; 19/10 transfert de 2 embryons ; 31/10 PDS POSITIVE POUR LA 1ère FOIS à 171 ; 2/11 2e pds : 369 ; 4/11 3e pds 743 ; 7/11 4e pds : 2132... Pourvu que ça dure...

Novembre, le 16 : première écho. 3mm qui clignotent. Il est là...

Novembre, le 23 : deuxième écho : 11mm et un coeur qui bat la chamade. ToudoumToudoum. On voit un 2e petit sac mais qui a l'air arrêté

Décembre, le 10 : troisième écho : 8 SG, 28mm des petits bras et des petites jambes qui poussent. Et toujours ce ToudoumToudoum qui nous fait monter les larmes aux yeux. Le 2e petit sac est toujours là mais n'a pas bougé. 1,8mm sans activité cardiaque, restera sans doute là jusqu'à la fin...

Décembre, le 29 : écho des 12SA. Tout va bien. Un bébé en pleine forme et avec une clarté nucale rassurante. On continue le coeur en joie

Mars, le 9 : écho morpho du 5e mois. Tout va bien. Bébé à autant d'oeils, reins, doigts et tout ce qu'il faut où il faut. Il semblerait qu'il soit grand... On reste sur notre petit nuage...

16 juillet 2014 : Naissance du P'tit Lu. Merveilleux bébé qui nous comble chaque jour de bonheur.

***

Septembre 2014 : Retour aux affaires ! On va chercher les 3 p'tits congelés qui nous attendent à Paris depuis la fiv d'octobre 2011. Début du traitement 21 septembre 2014. Pds négative le 13 octobre

Novembre 2014 : dernier tec des p'tits parigots. Transfert le 28/11 d'un joli p'tit J3. Pds le 8/12, jour de la fête des Lumières et de l'immaculée conception !...

 

Catégories