20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 07:16

Le collectif des blogueuses AMP est heureux de vous annoncer la naissance du blog B-AMP à découvrir, lire, alimenter, partager ici : http://collectifbamp.wordpress.com/

Parce que partager nos questions et nos doutes aide à se sentir moins seuls et plus forts (oui au masculin, il y aura bien un homme ou deux qui y passeront de temps en temps)

Parce que donner de la visibilité à nos revendications, nos besoins et nos difficultés leur donnera plus de poids.

Parce qu'alerter les médias et les institutionnels et aussi nos proches aidera à faire bouger les représentations érronées qu'ont les gens de la PMA et les fausses idées qui y sont liées.


Pour tout ça et pour plein d'autres choses, ce collectif a vu le jour.

Longue vie à B-AMP !

Repost 0
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 09:27

Deuxième fois que je me fais avoir. Et cette fois-ci encore plus que la première...

 

Alors j'ai décidé de répertorier tous mes épisodes de débilitude pour essayer de me mettre un peu de plomb dans la cervelle et moins y croire la prochaine fois. Car nul ne doute que prochaine fois il y aura...

 

Ont alimenté ma débilitude ce mois-ci :

- plusieurs câlins pile au bon moment

- des crampes à l'utérus , comme quand on nous fait un prélèvement de notre intérieur avec la petite pince crabe, à 5 dpo, 7 dpo, 9 et 10 dpo, puis 13 dpo (oui, j'ai noté !... débile j'vous dis...), sensations qui m'ont vraiment rappelé celles ressenties quand Lulu s’installait alors que je n'osais seulement l'espérer

- des boutons d'acné sur le nez et le menton, bien blancs et crado alors que j'en ai jamais

- la sensation de "sentir" mes seins dans la journée et plus particulièrement le soir après avoir ôté mon soutif, les sentir frôler l'intérieur de mes bras alors que ça ne me le fait jamais non plus. D'habitude je sais que mes seins sont là, mais je ne les sens pas. Et aussi avoir un peu mal à mes glandes mammaires accessoires (dont je parlais dans le PIG7). Là aussi ça me l'avait fait pour Luke, avant même le résultat de la pds.

- absence totale de spottings alors que j'en ai toujours 1 à 3 jours avant...

 

Mais ce matin au jour et à l'heure dite fin de l'illusion. Réalité tout le monde descend.

Si les spermato de Chewi n'ont pas gagné en rapidité et précision, au moins je n'ai rien perdu de ma ponctualité interne. C'est déjà ça...

Sinon sachez que j'avais prévu de faire un test pipi jeudi soir pour avoir un super week-end la tête dans les nuages, que la semaine fatidique des 12 SA aurait été la première semaine de juillet, que mon congé mat' aurait démarré avec les vacances de Noël et que j'aurais accouché fin janvier...

Voilà voilà. ça m'apprendra à me projeter comme si de rien n'était

 

Bon, ben c'est reparti pour un tour alors...

 

 

 

PS : Quelqu'une sait-elle par ici comment créer une nouvelle catégorie sur cette p**** de nouvelle version d'overblog. Celles qui n'ont pas changé, restez à l'ancienne. La nouvelle est franchement pas top voire assez naze...

 

Edit 14/05 (bon anniv' PB!!) : j'avais oublié 2 symptômes trompeurs en plus (les enfoirés) : le ventre qui faisait des loopings avant le petit dej' et le repas de midi et des mamelons "étalés" avec des sortes de boutons. Non mais franchement quand même, quand je relis y'avait de quoi y croire saperlipopette !...

Repost 0
Published by Nell
commenter cet article
7 mai 2013 2 07 /05 /mai /2013 12:10

Je raccroche d’avec une amie qui a accouché en décembre dernier et que je me promettais d’appeler tous les jours ou presque mais que je n’appelle jamais.

J’ai écrit ce matin à une copine que je ne connais pas très bien mais pour laquelle je m’inquiète un peu.

À l’une comme à l’autre j’ai dit qu’en dehors du boulot parce que je n’ai pas le choix, je ne m’affaire à rien d’autre que ma famille.

 

Tout ce qui n’est pas Mon p’tit Lu ou Chewi ne reçoit pas de temps de ma part.

 

Suis-je trop exclusive ? Vais-je me couper de toute vie sociale en dehors de ma micro-sphère familiale ?

Ce n’est pas ce que je veux du tout. En plus je pense beaucoup à mes amis. J’ai envie d’avoir de leurs nouvelles. De savoir comment s’en sort A., si J. a accouché, si la bébée de J. & A. grandit bien, si M. arrive à sortir la tête de l’eau au boulot, si J-L arrive à faire évoluer sa petite entreprise qu’il a monté tout seul comme un grand, si tous et les autres vont bien, sont heureux et en bonne santé… Mais je passe 4 jours par semaine au boulot de 8h30 à 17h30 et le reste du temps je suis toute entière tournée vers mes amours.

Le soir j'arrive à la crèche entre 17h45 et 18h puis c'est 100% Lulu jusqu’à son coucher à 20h-20h30. On mange un bout en papotant ou en regardant un dvd selon notre degré de fatigue. Un bout de lessive,d’étendage, de vaisselle, de ménage selon ce qui est le plus urgent et à 22h30 grand max 23h je suis au lit !

 

Mon week-end démarre le vendredi matin (oui je suis une veinarde, je sais ! mais je le paie de 20% de mon salaire...). Et du moment où j’ouvre un œil, je savoure. Je regarde mon fils qui joue, qui se lève, se rassoit, lit, traverse le salon 1 fois, 2 fois, 10 fois, va tripoter les dvd, cherche le chat, essaie de tirer les fils de l’ordinateur et se fait gronder, met les mains dans la terre des pots de plante et se fait gronde, et rigole rigole rigole tant et plus…

Les moments de sieste sont théoriquement consacrés à me doucher et ranger un peu mais souvent je me pose devant l’ordi et essaie de rattraper tout mon retard de lecture des blogs de toutes mes copines chez qui je ne prends plus du tout le temps de commenter même quand ce que je lis m’attriste ou me met en joie…

 

Regarder mon fils grandir et s’épanouir me prend tout mon temps, savourer ces moments seule ou avec Chewi et nous dire et répéter qu’on a tellement de chance, que notre fils est si beau, si amusant, si éveillé…

Je ne vois pas où je pourrais trouver du temps pour déclarer mes impôts, répondre aux mails en retard (au boulot), téléphoner à tous mes potes, alimenter le blog famille de nouvelles photos…

 

Savourer le bonheur est une occupation à plein temps.

Tant pis pour le reste…

Repost 0
Published by Nell
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 19:55

Suite à mon article sur le mariage pour tous, la semaine dernière, j'ai eu un unique commentaire auquel je répondrai ici car ma réponse ne tenait pas dans la case réponse de commentaire !!

 

 

Bonsoir Victoria

Je suis ton blog depuis maintenant un moment (avant ta grossesse)
mais là je me permets de commenter.

Merci de suivre mon blog depuis longtemps et merci pour ce premier commentaire.

Dommage cependant que cela soit pour venir me contrarier légèrement sur ce sujet qui me chauffe déjà un peu trop les oreilles comme disait mon maître de CM2.

Je vais donc répondre point par point en te donnant mon point de vue et je propose que l'on en reste là sur ce sujet puisqu'on ne ferait que répéter les mêmes arguments qu'on entend déjà en boucle dans les médias.

Les homosexuels ont le droit de se marier, personne ne les en empêche. 

Jusqu'à présent, non, les homosexuels n'avaient pas le droit de se marier, c'est bien pour ça que cette loi a vu le jour. Et justement, si j'ai bien saisi tout ce qui se passe en ce moment, l'objet des manif du moment était d’empêcher la loi de passer, et puisqu'il est désormais trop tard, de faire en sorte qu'elle soit retirée. Donc je dirai que les opposants au mariage pour tous, ou ouvert aux personnes de même sexe si tu préfères (mais j'y reviendrai) ont pour but d'empêcher cette loi d'exister et donc les homosexuels de se marier.

Le hic c'est que le mariage est une institution qui unit un homme et une femme. C'est un héritage judéo-chrétien. C'est tout c'est comme ça.

Ok pour l'héritage judéo chrétien. Mais manger du poisson le vendredi ou ne pas avoir de relation sexuelle avant le mariage aussi. Et je t'avoue que je suis plutôt du genre laïque ultra si tu n'avais pas compris en lisant mon blog... donc c'est tout c'est comme ça peut-être mais pas pour tout le monde, et puis il faut savoir évoluer avec son temps je dirai. Je suis plutôt contente de ne plus porter de corset, d'avoir le droit de vote et d'avoir connu les plaisirs de la chair avant le mariage (surtout que je ne suis pas mariée!!) !

Le problème quand on "ouvre" le mariage a tout le monde (déja le terme mariage pour tous est particulièrement dégueulasse et m'hérisse les poils car le "pour tous" me fait penser qu'un père pourrait épouser sa fille bref passons) c'est qu'ensuite entre en compte les enfants.

(Là si je peux me permettre une petite correction de conjugaison il faut mettre -ent à « entre » car il s'agit des enfants. Mais c'est un détail)

L'expression mariage pour tous maintenant. Moi ce que je trouve plutôt dégueulasse pour reprendre ton mot, c'est le genre d'argument que tu présentes là. Car que je sache, l'inceste, la zoophilie et la pédophilie restent punis par la loi. Donc pour tous, dans la limite de ce qui est autorisé par la loi, comme c'était le cas jusqu'à présent. C'est-à-dire les personnes de sexes opposés jusqu'à présent et les personnes de même sexe très bientôt. Mais pas avec son papa ni avec son frère. Pas non plus avec son chien et encore moins avec le fils de 10 ans des voisins, même s'il est trop mignon et adorable...

Alors, les enfants. Aaah les enfants.. Je t'avoue que cette question m'a longuement questionnée. Plus par rapport à l'accès à la PMA pour les couples de filles que la parentalité d'une manière générale. Car quand on connaît la galère que c'est déjà pour les couples hétéro, les délais tellement longs en France, je crains que cela ne les rallonge encore... Mais concernant l'adoption et après avoir pas mal réfléchi à la question et discuté avec les couples de copains homosexuels de mon entourage (oui je suis une sale bobo de gauche qui a des copains homo, mais là aussi j'y reviendrai) je n'ai absolument aucun doute quant aux qualités de futurs parents de ces copains. Plus d’ailleurs que certains autres copains hétéro qui n'ont demandé à personne le droit d'avoir un enfant dans des conditions de vie matérielles et psychologiques plutôt déplorables...

Et sur ce point je suis catégorique c'est non. un enfant pour grandir a besoin d'un père et d'une mère déjà. De plus on va produire des actes de naissance mensongers ou des enfants seront nés de 2 hommes ou de 2 femmes ? Mais où on va ?

Un enfant pour grandir n'a pas forcément besoin d'un père et d'une mère. Un enfant pour grandir a besoin d'amour, de sécurité, de patience, d'ouverture sur le monde, de valeurs et aussi de règles. Pour exister, certes il a besoin des gamètes d'un homme et d'une femme. Mais pour grandir et s'épanouir, je ne crois pas, vraiment et sincèrement pas que le schéma classique un papa et une maman soit absolument nécessaire.

Sur la pma je viens d'en parler

Pour l'acte de naissance je ne doute pas qu'une formulation sera trouvée pour pallier effectivement au fait que Martine n'ait son nom dans la case papa ou que Rémi le sien dans la case maman. Peut-être que "parents" suffira, non?!

Parfois il faut écouter la rue et la clairement la rue ne veut pas de ça. Ne pas penser que les contre sont minoritaires c'est ce qu'ils essaient de faire croire avec leurs sondages totalement bidons qu'ils vont faire dans les quartiers bobos ou tout le monde est pour.

Il faut écouter la rue, ok. J'ai suffisamment manifesté dans ma vie pour être entièrement d'accord avec toi sur ce point. Mais quand la rue fait preuve d'une telle intolérance, je t'avoue que je n'y arrive pas. Le seul truc que j'arrive à faire c'est me boucher les oreilles et/ou râler. (et écrire sur mon blog aussi). Je sais, ou plutôt j'espère, que les débordements et les attaques de couples gays ici ou là en France sont le fait de quelques extrémistes pas toujours proches idéologiquement de la majorité des gens qui manifestent mais quand même, je suis désolée, c'est au dessus de mes forces d'écouter leurs (vos) revendications. Pas très démocratiques peut-être mais après tout, je suis chez moi et chez moi je me balade à poils si je veux (référence déjà citée ici. Ah tiens une histoire de couples, d'amours et de lesbiennes !...). Je ne sais pas si les contre sont minoritaires. Ce que je sais c'est qu'ils m'empoisonnent la vie (et celle de mes copains homo). Pour tout te dire, je n'ai pas la télé et je ne suis pas trop les sondages. Car comme toi, je pense souvent qu'ils servent à manipuler l'opinion, faire passer des idées, notamment au moment des élections. Après je ne sais pas si tu as déjà été sondée ou si tu sais comment ça se passe, mais les trucs sofres et compagnie, c'est pas des micro trottoirs non plus mais des gens tirés au sort à travers toute la France selon des méthodes clairement définies à l'avance.

Moi je fréquente des gens de tout milieu, toutes origines, toutes confessions et le non est extrèmement majoritaire.

Je fréquente aussi des gens de tous les milieux, tous les âges, toutes les origines et de mon côté ils sont tous pour... Alors comment on fait ? Qui se ressemble s'assemble, dit l'adage. Pas si faux on dirait...

Personne ne les empêche de s'aimer dans le respect c'est des conneries de bobo gaucho de se dire qu'en se mariant ils seront plus heureux. j'ai des potes homos qui s'en cogne total du mariage.

Je ne sais pas ce que c'est les bobos. Je me suis toujours demandée si j'en fais partie. Si c'est vivre en couple, aimer l'apéro et faire la fête, sortir voir des expos ou des concerts et être de gauche alors oui sans doute que j'en suis. Mais si je ne me trompe pas originellement ça voulait dire BOurgeois BOhème et je ne suis ni bourgeois ni bohème. Quoique je travaille dans le secteur culturel. Et les saltimbanques, les intermittents, ça c'est du bon bohème de derrière les fagots... Mais moi je suis fonctionnaire dans une mairie, alors pour la bohème on repassera (mais je mens je ne suis pas fonctionnaire puisque j'ai raté mon concours je suis seulement contractuelle en sursit en cdd-d'un-an-renouvelable-bientôt-plus-renouvelé. Et ça c'est pas méga bourgeois je crois...).

Je ne dis pas qu'en se mariant ils seraient plus heureux, je n'y crois pas et vu le nombre de divorces chaque année, ça me confirme que ce n'est pas le mariage qui rend le couple heureux. C'est l'amour et le respect qu'il se porte. Et qu'on lui porte. Y'a pas que les couples homo qui s'en cognent du mariage. Perso je ne suis pas mariée, et je n'en ressens pas le besoin. Mais on commence à en parler pour simplifier les impôts (et pourquoi pas en payer un peu moins !) et simplifier les choses administrativement parlant par rapport à notre fils. Et aussi pour avoir une belle robe de princesse et faire une super fête avec tous ceux que j'aime. Donc moi aussi je m'en cogne de me marier, mais je peux le faire si l'envie m'en prend. Cette loi vise juste à faire en sorte que TOUS les couples n’enfreignant pas la loi (pas avec son frère et pas avec son chien pour rappel) et qui souhaitent se marier par amour ou pour payer moins d'impôts ou juste pour être au centre d'une méga fête puissent le faire.

Mais je remarque une chose : chaque fois que le gouvernement se lance dans ce genre de chose. Ce sont les concernés qui en patissent.
Exemple : depuis la loi de 2004 sur les signes ostentatoires a l'école (loi qui visait uniquement les musulmans) les musulmans s'en prennent absolument plein la poire.
Peut être qu'ils ont décidés de changer de cible.
Ce serait bien d'arrêter de prendre des têtes de tu
rc.

Je ne comprends pas trop ta dernière diatribe alors je m’abstiendrai de répondre

Enfin bref . lol

Et je finirai juste en disant que non, c'est pas lol du tout cette affaire.

 

Sur ce, bonne soirée à toi

 

 

Repost 0
Published by Nell
commenter cet article
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 10:04

Il ne faut jamais comparer les bébés, ça on le sait. Les rythmes de développement ne sont jamais les mêmes. Le petit Toto dira ses premiers mots à 9 mois mais attendra d'en avoir 11 ou 12 pour commencer à se déplacer en rampant. La petite Nana suivra bien le haut des courbes et saura bien faire au revoir avec la main mais sortira ses premières dents quand ses copains de section en auront déjà 3 ou 4. Et le p'tit Lulu s'est retourné du dos au ventre puis du ventre sur le dos avant les autres du même âge, s'est tenu assis sans rien dans le dos peu après ses 6 mois, s'est mis à ramper puis à marcher à 4 pattes avec de bonnes semaines d'avance dixit les filles de la crèche.

Je suis fière de mon fiston et reconnais volontiers que mon fils est un génie. Mais je ne compare pas avec les autres bébés parce qu'on m'a dit qu'il ne faut pas le faire. Et de toute façon ça saute aux yeux qu'il est largement au dessus du lot. (rhô ça va, je rigole...)
Donc, il ne faut jamais comparer les enfants. C'est vrai. Mais...


Mais il ne faut jamais comparer les parents non plus !
La semaine dernière était organisée la première rencontre parents / équipe à la crèche. Je discutais avec la maman d'une petite fille née un jour après Luke. La maman avait déjà été un peu pénible au cours de la réunion en grand groupe. Posant sans cesse des questions et insistant sans arrêt sur des détails (sur ce que je juge être des détails serait plus juste). Et la propreté des lieux. Et le local à poussettes. Et la provenance de la nourriture (tout est cuisiné chaque jour sur place par un cuistot). Et pourquoi certains trucs sont bios et d'autres pas. Et pourquoi le volet roulant est toujours en panne. Etc. Etc.
Moi je suis plutôt du genre à porter un regard bienveillant sur l'équipe et le fonctionnement en me disant qu’ils font le maximum, qu’ils sont là pour ça et ça se voit au quotidien. Alors j'écoute d'abord. Et je pose des questions après. Si j'en ai. Pas juste pour le plaisir de dire quelque chose. Bref.


La réunion se termine et je me retrouve à parler avec elle. Il se trouve que sa fille commence tout juste à ramper, ne tient pas vraiment assise seule et peine à se retourner. Elle me demande comment j’ai fait. Je lui explique qu’on a rien fait de particulier.

Elle me demande alors si on l’a laissé souvent jouer par terre. Je réponds que oui. Avant son entrée à la crèche j’hésitais car il n’avait pas 3 mois, ne savait pas se retourner et j’avais peur qu’il s’ennuie alors je le laissais beaucoup dans son transat où il pouvait jouer tranquilou avec les bidules qui pendouillent de l’arche. Mais à la crèche il n’y a pas de transat (ce que j’ai apprécié d’entrée de jeu, c’était mon angoisse que les enfants soient posés là-dedans toute la journée). Les enfants sont allongés sur différents tapis d’éveil sur le dos sans arche de jeu. Ça les aide dans leur développement et aiguise leur curiosité pour ce qu’il y a autour d’eux. Du coup ils tournent la tête de partout et finissent comme ça par se retourner. Ce qu’ils font de toute façon un jour ou l’autre. Je lui explique qu’après son entrée à la crèche en même temps que sa fille j’ai pris l’habitude de le laisser sur une couverture par terre avec ou sans son arche de jeu. Puis que ça m’a permis d’enfin emporter la négociation pour l’achat d’un tapis pour le salon afin qu’il soit plus confortable.

Ah bon mais vous l’aspirez souvent alors ? Moi, j’ai peur des acariens. Et surtout la poussière c’est quand même difficile de lutter contre. Alors avec un tapis…

Euh… Comment lui dire que chez nous on ne lave les sols (aspi+serpillière) qu’une fois par semaine le samedi et le reste du temps c’est un coup de balais quand on n’est pas trop crevés ou que c’est vraiment trop crade… Bon, du coup je ne dis rien et la laisse poursuivre. Chez nous elle est tout le temps dans son transat ou un peu dans sa chaise haute, mais elle ne tient pas bien assise. Quand on va chez mes parents, ma mère veut toujours qu’on la mette au sol mais elle a un petit chien et je trouve que c’est vraiment trop sale avec les poils qu’il peut laisser même si ma mère nettoie avant qu’on arrive et le laisse dehors le temps qu’on est là…

J’ai bredouillé 3 mois en disant que ça aidait leur immunité et j’ai changé de maman. Chez moi, c’est pas un taudis, mais c’est rarement étincelant de propreté. On a un chat, un enfant en bas âge qui se régale de biscuit et de pain (ce qui fait des miettes) et on utilise pas trop l’aspi pour ne pas trop l’user !!! (Mais on quitte toujours nos chaussures en entrant dans l’appart’ et les invités aussi). Et chez mes parents c’est pareil : ils ont 1 chien à poils longs, 3 chats et utilisent à peine plus leur aspirateur !! Mais mon Lulu marche à quatre pattes depuis qu’il a 7 mois 1/2, se met debout depuis 2 semaines et marchera sans doute avant ses 11 mois…

Alors je ne compare pas les bébés, mais je vais surtout éviter de comparer les parents parce que d’un coup j’ai eu vraiment honte de mon intérieur en imaginant le sien, rutilant…

Repost 0
Published by Nell
commenter cet article
25 avril 2013 4 25 /04 /avril /2013 09:12

Une fois n'est pas coutume ce sera un post politique. Mais j'en peux plus de retenir mon dégoût, ma déception, ma révolte.

Chewi m'écoute. D'une oreille distraite. Et me répond que c'est comme ça, que les gens sont comme ça (c’est-à-dire cons) et que ça s'apaisera comme c'est monté.
Sauf que même si je me doute, j'espère, que ça s'apaisera, je n'arrive plus à supporter ce climat qui pue. Alors je profite de mon espace d’expression à moi pour vider ma coupe.
D'une loi élargissant un droit à toute la population et non plus à une seule catégorie, on est tombé dans une espèce de dégueuli absolument intolérable.

J'en peux plus d'entendre les conneries sans cesse débitées par les "opposants au mariage pour tous" comme les nomment pudiquement les médias (car c’est de cela qu’il s’agit aujourd’hui). Au tout début je crois que c'était effectivement une vraie question de civilisation qui a questionné un certain nombre de personnes. Mais aujourd'hui, après toutes ces semaines de débats, ces putains de manif permettent juste à une poignée de réac de laisser leur homophobie nous envahir, tout comme le vote FN de 2002 avait libéré la parole raciste.

D'aussi loin que je me souvienne je ne vois pas de "lutte" aussi longue depuis que j'ai une conscience politique. Les gens de droite nous ramènent toujours le CPE que Dominique de Villepin s'était vu contraint de retirer malgré le vote de la loi. Mais comment comparer ce qui n'est pas comparable ??!!! Pour le CPE les étudiants et les syndicats étaient dans la rue et n'avaient rien lâché, soutenus par une partie de la population (souvenons-nous du « j'entends ceux qui manifestent » des guignols ...) mais ils défendaient LEURS droits. Celui de trouver un emploi et d’exercer leur métier sans être sous-payés sous prétexte qu’ils sont jeunes. (J’étais déjà trop vieille à l’époque pour faire partie de la catégorie de ces « jeunes » mais j’avais manifesté).

Aujourd’hui ce n’est absolument pas pareil. En aucune façon. Ceux qui manifestent refusent un droit que la loi accorde à d’autres citoyens, leur voisin, leur cousin parfois leur frère comme j’ai pu le lire dans un journal. Mais pourquoi ??? Ils n’ont rien volé, rien détérioré, tué personne, blessé personne. C’est juste qu’ils s’aiment. Ce qui se passe dans leur lit ne nous concerne pas. La France qui se targue être le pays des droits de l’homme n’existe plus. C’est le seul pays où cette loi a provoqué autant de remous, de réactions, de manifestations, de violence. Et le parti de l’opposition qui ne sait comment se salir plus à chaque fois, pour de pures manigances politiques, alimente ce climat déguelasse. Ça me dégoûte et m’attriste tellement. Et on ne parle jamais des premiers visés les couples homo et leurs enfants qui sont désormais contraints de raser les murs, se font tabasser dans les bars et j’en passe. Et ça me donne envie de vomir…

J’aimerai tant qu’on les laisse s’aimer. Dans le respect.

Et qu’on passe enfin à la suite.

Repost 0
Published by Nell
commenter cet article
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 09:56

 

 

 

Réécoutée cette superbe chanson de Clarika alors que je consolais mon fils qui était tombé une énième fois la tête sur la carrelage en essayant de se mettre debout. Car oui, à 8 mois et demi Monsieur veut se mettre debout. J'ai beau lui expliquer que c'est trop tôt, qu'il est encore un bébé, mon petit bébé. Non, il insiste. Et se rétame plusieurs fois par jour...  Mais revenons à ma chanson.

 

J'écoutais donc l'album de Clarika mon fils dans les bras. Ses larmes se sont arrêtées. Cette chanson a commencé, et mes larmes à moi sont montées. Je lui ai chanté cette chanson doucement à l'oreille, des larmes dans la voix, dans les yeux et sur les joues en savourant ce doux moment et en repensant à la première fois où j'avais entendu cette chanson, lors d'un concert à la cigale. Et d'avoir eu des larmes aussi. Mais celles-ci parce que cette chanson m'avait renvoyée à ma position de maman-en-devenir-qui-n'arrive-pas-à-le-devenir.

 

Disons que c'est une belle chanson lacrimale...

Repost 0
Published by Nell - dans Maman...
commenter cet article
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 08:10

Tous les matins, elle revient.


Entre 6h les jours où elle est beaucoup trop en avance et 7h45 quand elle est bien lunée, elle s'empare de mon Lulu et en fait un monstre hurlant que rien n'apaise...
Rien sauf un bib de 240ml aux céréales goût biscuit ou vanille qui lui redonne le sourire immédiatement après qu'il ait bu la dernière goutte. (car cet enfant -quand il n'est pas possédé par la bête- n'est que sourires du matin au soir)


Hier, on a pensé être plus malins qu'elle, la bête, et Luke a bu un bib de 270ml avec des céréales aux légumes. C'était la première fois qu'il prenait une telle quantité. On se frottait déjà les mains (et les yeux) à l'idée de pouvoir grapiller quelques minutes de sommeil et dormir jusqu'à être réveillés par le doux bip-bip strident du réveil plutôt que par les hurlements de la bête.
Nous avons été obligés de reconnaître notre défaite ce matin à 5h55...


Mais que faire pour terrasser cette bête qui s'empare de mon fiston tous les matins?...
Ce soir, je crois qu'on va tenter le bib de cassoulet !

Repost 0
Published by Nell - dans Maman...
commenter cet article
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 12:17

Zut flûte rave comme disait Mamie
Quoique j'aurais plutôt tendance à vociférer putain merde fait chier. Mais étant maman depuis 7 mois et 19 jours je me dois désormais de ne laisser sortir que de chastes paroles de ma bouche. Chewi y veille à tout moment et j'y réussis plutôt bien sauf pour merde qui fait partie intégrante de mon vocabulaire quotidien. Mais là n'est pas le sujet du jour. Revenons plutôt à nos moutons.


Zut flûte rave disais-je.

J'ai planté mon concours. Celui que j'ai passé en novembre.
En soi je m'en fous un peu. Bien que ça veuille dire que j'ai eu une note inférieure à 10/20 et ça pour l'ego c'est franchement pas bon. Même si je n'étais pas satisfaite de ma copie, mes supérieures avaient vraiment confiance et me le répétaient à longueur de temps. Du coup, j'y croyais quand même un peu...

Mais en plus de ma blessure egotique ce qui m'emmerde surtout c'est qu'à cause de ce satané concours raté, je risque de ne pas pouvoir garder mon poste. Celui pour lequel on avait quitté Paris pour Lyon au début de ma grossesse et qui me plait vraiment. C'est la première fois de ma vie professionnelle que je me dis que j'aime vraiment ce que je fais. Et à cause de ce concours à la con je risque de devoir partir à la fin de mon contrat fin novembre. Et ça, ça me fout vraiment les boules.

 

En fait, je bosse en mairie depuis bientôt 4 ans (2 ans à côté de Paris et depuis décembre 2011 vers Lyon) en tant que contractuelle puisque je n'ai pas ce concours. Une loi est passée au printemps dernier disant qu'un contractuel ne peut pas être renouvelé plus d'une fois sur son poste. C'était déjà un peu le cas avant mais les collectivités n'appliquaient jamais cette règle. Mais là avec cette nouvelle loi, ils n'ont a priori plus le choix. Et comme j'en suis à mon 2e contrat, il est plus que possible qu'en décembre je ne puisse reprendre un 3e contrat... Si j'avais réussi ce satané concours ça serait réglé. Mais je l'ai planté comme une grosse naze... Je m'accorde cependant quelques circonstances atténuantes : impossible de réviser en congé mat' que ce soit avant ou après la naissance, encore moins en ayant repris le boulot. Et pour courronner le tout, le concours avait lieu 2 jours après le décés de ma grand-mère et la veille de son enterrement. Circonstances atténuantes certes, mais qui ne changent rien à la réalité des faits. Je suis recalée.

Mes 2 supérieures m'ont dit qu'elles se battraient pour que je reste. Elles ont d'ailleurs rdv à la drh cet aprem pour en parler car je ne suis pas la seule dans ce cas dans le service, et encore moins à l’échelle de la mairie. On verra bien.

 

Mais ce qui m'énerve le plus du plus c'est que ça remet nos projets de déménager dans une maison (ras le bol de vivre en appart') et surtout d'avoir un 2e bébé si ma situation ne se stabilise pas et que je me retrouve au chômage en décembre... Mais on en n'est pas là, on verra bien... Et si bébé 2 se pointe et que je suis chômeuse et ben j'aurai plein de temps pour mes loulous et pis voilà.

 

Mais quand même. Merde putain chier.

(ça fait du bien)

Repost 0
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 08:07

Parce qu’on a décidé de ne pas reprendre de contraception mais de mettre des capotes les périodes d'ovulation

Parce qu'on déteste ces bouts de latex et qu'ils restent au fond tiroir

Parce qu'à la dernière ovu on était possédés et qu'on a retrouvé l'espace d'un week-end les 2 ou 3 fois par jour de nos débuts (c'était y'a longtemps, on était jeunes)

Parce que j'ai eu de très légers saignottements 5 jours plus tard

Parce que j'ai eu trois pauvres jours de retard

 

Parce qu'il y a eu toutes ces petites choses, j'ai voulu oublier les 43 cycles pour arriver jusqu'à l’embryon de Luke un beau jour d'octobre 2011.

 

Je ne comprends pas comment j'ai pu me laisser aller à cette erreur de débutante. Je me sens un peu débile, il faut bien l'avouer.

En plus j'arrêtais pas de me dire que c'était trop tôt et que je voulais encore avoir du temps pour mon lulu tout seul.

Et pourtant… J’y ai cru… Un peu… J’ai frémis de joie à l’idée que… mais j'ai aussi frémi de peur.

Et quand dans la nuit de dimanche à lundi, mes règles ont débuté par un drôle de « plouf » dans la cuvette des toilettes, je me suis dit que ce n’était peut-être pas mon esprit qui m’avait joué des tours. Mais comment savoir. Et finalement c’est bien comme ça.

Pour l’instant. 

Repost 0

Présentation

  • : C'est par ici bibouille, on t'attend !
  • C'est par ici bibouille, on t'attend !
  • : 38 ans. Amoureuse de mon Chewi irlandais depuis décembre 2004. On attend notre bibouille franco-irlandais depuis avril 2008...
  • Contact

Collectif B-AMP

Infertiles de tous les pays, unissez-vous ! Venez partager vos doutes et vos infos, vos questions et vos coups de gueule ici : http://collectifbamp.wordpress.com/

Notre parcours en (presque) bref

2004

Décembre : 1er bisou et le reste...

2008

Avril : arrêt contracpetion

2009

Juillet : Toujours rien... 1ers contrôles pour moi : tout est ok

Août : 1er spermo : zozos feinéants mais réagissent bien à la prépa. En route pour les inséminations

19 septembre: IAC1 négative

Octobre - décembre : suivi urologue de Chewi.Traitement antibio béton

2010

Février : Le traitement n'a servi à rien. L'urologue préconise d'arrêter les inséminations et de passer direct en FIV

Février : Madame Gynéco  dit ok pour la FIV et nous envoie en PMA mais on continue les IAC avec elle en attendant le lancement car vu les délais et les nombreux rdv à caler pour elle rien ne se passera avant septembre voire octobre...

3 mars : 1er rdv DocFiv. Faut attendre les résultats du LaboFiv pour démarrer

Mars : IAC2 négative

27 avril : Rdv LaboPma : spermo médiocre mais ils pensent qu'il faut continuer les iac avant la fiv ça devrait marcher comme ça... -> annulation rdv DocFiv de mai

Mai : IAC 3 négative

15 juin : IAC4 négative. Résultats spermo de pire en pire, on retourne voir DocFiv

23 juin : 2e rdv DocFiv. test de pénétration (!) à faire par Chewi le 8 juillet.

4 août : 3e rdv DocFiv. on est sur la planning de décembre pour FIV ICSI à confirmer par le LaboFiv

Septembre : rdv LaboFiv qui confirme l'ICSI mais redemande encore un spermogramme...

Octobre - novembre : derniers rdv. On y va!

Novembre - décembre : FIV1 échec, ponction de 8 ovocytes le 30 novembre, transferts de 2 beaux embryons le 2 décembre, pds négative le 13 décembre. 

2011

Mars : TEC : 2 embryons transférés. pds négative le 16 mars. Fin de l'épisode Fiv1

Juin : FIV2 interrompue après 8 jours de stim' mauvaise réponse au traitement 4 tout petits follicules et 2 gros kystes. C'est le drame...

Octobre-Novembre : Fiv2 bis : pilule du 7 au 21/09 ; début déca le 25/09 ; début gonal le 5/10 (112,5µi puis 75); 1er contrôle le 9/10 une vingtaine de follicules de 21mm à tout petit ; 17/10 ponction de 11 ovocytes ; 19/10 transfert de 2 embryons ; 31/10 PDS POSITIVE POUR LA 1ère FOIS à 171 ; 2/11 2e pds : 369 ; 4/11 3e pds 743 ; 7/11 4e pds : 2132... Pourvu que ça dure...

Novembre, le 16 : première écho. 3mm qui clignotent. Il est là...

Novembre, le 23 : deuxième écho : 11mm et un coeur qui bat la chamade. ToudoumToudoum. On voit un 2e petit sac mais qui a l'air arrêté

Décembre, le 10 : troisième écho : 8 SG, 28mm des petits bras et des petites jambes qui poussent. Et toujours ce ToudoumToudoum qui nous fait monter les larmes aux yeux. Le 2e petit sac est toujours là mais n'a pas bougé. 1,8mm sans activité cardiaque, restera sans doute là jusqu'à la fin...

Décembre, le 29 : écho des 12SA. Tout va bien. Un bébé en pleine forme et avec une clarté nucale rassurante. On continue le coeur en joie

Mars, le 9 : écho morpho du 5e mois. Tout va bien. Bébé à autant d'oeils, reins, doigts et tout ce qu'il faut où il faut. Il semblerait qu'il soit grand... On reste sur notre petit nuage...

16 juillet 2014 : Naissance du P'tit Lu. Merveilleux bébé qui nous comble chaque jour de bonheur.

***

Septembre 2014 : Retour aux affaires ! On va chercher les 3 p'tits congelés qui nous attendent à Paris depuis la fiv d'octobre 2011. Début du traitement 21 septembre 2014. Pds négative le 13 octobre

Novembre 2014 : dernier tec des p'tits parigots. Transfert le 28/11 d'un joli p'tit J3. Pds le 8/12, jour de la fête des Lumières et de l'immaculée conception !...

 

Catégories