4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 12:40

 

Voilà. C'est presque sûr il a rechuté.

Mon petit frère de 26 ans a rechuté de son cancer du testicule opéré en janvier dernier. (j'en avais parlé un tout petit peu )

En janvier on l'a amputé de la couille malade. Et les médecins lui ont dit qu'à son âge il avait 70% de chances pour que ça suffise. Donc il n'a eu aucun traitement (ni chimio ni radiothérapie) juste un contrôle régulier (scanner et prise de sang) tous les 2 mois.

 

Avril, tout allait bien.

 

Juillet (il a fait pété juin avec l'accord des médecins parce qu'il était en Afrique pour 3 mois) alerte rouge. Y'a des "trucs" au poumon (4cm), à l'intestin (2cm) et vers les reins (3cm). D'après les premiers médecins qu'il a vus (le radiologue et son médecin traitant) ce ne sont pas de nouvelles tumeurs indépendantes (genre 1 cancer du poumon + 1 cancer de l'intestin + 1 cancer du rein soit un putain de cancer généralisé) mais la suite de celui du testicule. C'est le vaisseau sanguin (je crois que c'est ça) qui traverse tout le corps pour descendre jusqu'au testicule (et qui fait donc partie du testicule lui-même) qui continue à être malade.

Il a rendez-vous ce midi à Lyon pour voir comment prendre les choses et régler son compte une fois pour toute à cette saloperie de maladie : opération des "trucs" ou pas, chimiothérapie ou radiothérapie...

 

Il a plus qu'une couille mon frérot mais ça lui a pas suffit à notre ennemie commune. Il faut maintenant lui balancer des rayons ou des produits chimiques qui risquent de détériorer les petits zozos du vaillant n°2 qui se trouve bien seul depuis janvier...

A 26 ans il va sans doute falloir qu'il fasse des paillettes de sperme au cas où le traitement choisi attaque n°2 et qu'il n'ait plus rien à la fin du traitement. Stérile à 26 ans. Dur à encaisser. Mais ce sera un moindre mal s'il arrive à se débarrasser de toutes ces mauvaises cellules et à faire partie des 98% de chanceux pour qui il n'y a plus aucune rechute après traitement fort pour ce genre de tumeur.

On va attendre son rdv de midi pour souffler un peu. Tellement dur de pas savoir, ou plutôt de savoir un peu (il y a rechute) mais pas plus que ça (très grave ou moyen grave? opération+traitement ou que traitement? Dans combien de temps et pour combien de temps?...)

 

Sinon de mon côté, rendez-vous chez DocFiv en fin d'après-midi. J'ai finalement pu faire le prélèvement lundi matin. Ma mère ayant à peu près encaissé la nouvelle de mon frère je suis rentrée dimanche soir pour pouvoir faire aller au labo lundi matin et aller au rdv cet aprem avec tous les résultats. (je dis à peu près car en fait pas trop du tout... Elle m'a même dit que s'il meure et elle mourrait aussi. Je lui ai dit mais on est là ma sœur et moi, et papa et ta petite fille chérie et les petits enfants que moi aussi je finirai par te donner... mais non "tu comprends c'est mon tout petit". Ah ben oui et nous on compte pour du beurre... merci Maman)

 

Comble du comble. Au scanner de mon frérot les radiologues hésitaient entre la rechute de la tumeur et une sorte de pneumonie qu'il aurait attraper à Ouaga et vous savez comment ils font la différence : par la prise de sang. Il y a un taux dans le sang qui double et qui fait office d'alerte : c'est le même que celui des femmes enceintes (mais je sais pas lequel)... Quand il m'a annoncé qu'il en avait pas fini avec cette sale histoire on était tous les 2 chez moi les larmes aux yeux et il m'a dit « mais pourquoi c'est pas toi qui a ce taux qui double? »

Ben oui, pourquoi???

 

 

ps : j'ai été très vulgaire dans ce post. Mais comment ne pas l'être quand le sort s'acharne comme ça san raison? En tout cas excusez-moi d'avoir heurté la sensibilité des plus polies...

 

 

Edit de 14h30 : Ma mère continue... Elle vient jsute de m'appeler. Mon frère est en pleine consultation et il a voulu y aller seule. Elle attend dans le couloir avec mon père. Elle est sortie pour respirer. et du coup m'a téléphoné sans doute pour avoir un peu de réconfort. Mais tout ce qu'elle a pu me dire c'est "je suis sûre que c'est grave. Si c'est grave et qu'il meure, je pourrais pas tenir. Je mourrai aussi." J'ai essayé de la réconforter comme j'ai pu mais comment faire? Je suis loin, je ne suis pas médecin et je n'ai même pas vu les résultats de ses scanners et analyses... Je m'accroche à ce qu'a dit mon frère que ce n'est rien de nouveau mais la suite de ce qu'il a eu et que ça se traite très bien. Et c'est ce que j'ai répété à ma mère. Mis elle n'y croit pas. J'ai l'impression qu'elle préfère voir le pire... J'ai pas pu m'empêcher de lui dire que c'est pas très gentil pour nous de nous dire ça, que nous aussi on souffre et qu'on a peur. Elle m'a juste répondu que nous on n'a pas besoin d'elle... Je suis un peu paumée, là... Alors je mets des tartines sur mon blog. J'emmerde personne (à part vous qui me lisez mais vous n'êtes pas obligés!). Je parlerai à Chewi tout à l'heure. Mais là par téléphone j'ai envie de parler à personne...

Et mon rdv DocFiv dans 2 heures. J'ai oublié tout ce que je voulais lui demander. J'espère juste que ça ira et qu'il sera pas trop ours pour une fois parce que je suis pas sûre de supporter aujourd'hui...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Chris et Yannick 05/08/2010 12:03


Kikou,

Désolé pour ton frère j'espère que tout se passera bien, qu'il arrivera à vaincre ces cancers, ... pleins de courage à lui.
Quant à ta mère, effectivement, je pense comme PM girl, mets le sur le compte du stress, pas facile pour une maman d'apprendre de tes mauvaises nouvelles. Je ne sais pas comment je l'aurai pris à
sa place d'apprendre que mon enfant est gravement malade !!!
Et pour toi, concentre toi sur tes FIV même si le contexte est difficile, ... je te souhaite pleins de courage, tiens le coup, ce sont des mauvais moments à passer, mais il faut espérer que pour
ton frère comme pour toi, ca se passera bien. Pleins de bizous.
PS : on ne t'en veux pas de la vulgarité, défoule toi si tu en as envie, si ca peut te faire du bien, n'hésite pas ... on te lira quand même ...


Nell 05/08/2010 22:56



Merci pour ton message. tu sais toujours trouver les mots réconfortants. Je sais que ma mère réagit très mal au stress, ça a toujours été comme ça, même pour des choses sans importance alors là
que c'est vraiment grave elle perd complètement pied... Et comme je suis loin, je ne peux rien faire pour elle et c'est encore plus difficile.


Pour le reste, je garde le cap et ne perd pas de vue mon objectif!!


Merci. Bises



PMGirl 04/08/2010 17:34


Ou la la voià 2 sacrés épreuves, le cancer de ton frère et la gestion de ta mère...
Elle manque beaucoup de tact, mais essaie de mettre cela sur le compte du stress...
Sinon, je crois fort les doigts pour ton frere et je pense bien à lui. Bisous


Nell 05/08/2010 09:51



Merci pour ton mot. Mon frère est super fort mentalement (ou en tout cas il fait bien semblant) et il est bien décidé à ne pas ce laisser faire. Pour ma mère... J'en ai parlé hier avec ma soeur
et elle lui avait fait le même coup. On s'est dit qu'on lui parlerait de tout ça. Pas tout de suite évdiemment mais faudra quand même passer par là. On réagit pas tous de la même façon face au
stress mais là c'est un peu trop pour nous... Bises



sophie 04/08/2010 12:06


Malheureusement, je te comprends très bien et j'aurai été nettement plus vulgaire...
Mon petit frère, qui à 27 ans, a eut un cancer de la prostate à 3 ans (en lorraine merci tchernobyl!)
Il ne devait pas se relever mais miracle de la médecine il est toujours là. Stérile, pas de paillette puisque rien à prélever à 3ans, il urine via une poche externe enfin c'est un peu
compliqué.
J'ai 2 frères plus grand et ma maman voit les choses comme la tienne... On s'habitue!
Je suis de tout coeur avec toi.


Nell 05/08/2010 09:48



Pff... C'est dur toutes ces histoires de maladie. Surtout celle-là. On sait pas d'où elle vient ni pourquoi elle frappe surtout tout petit comme ton frère. Heureusement les médecins sont vraiment
forts. Merci de ton soutien. Bises



Présentation

  • : C'est par ici bibouille, on t'attend !
  • C'est par ici bibouille, on t'attend !
  • : 38 ans. Amoureuse de mon Chewi irlandais depuis décembre 2004. On attend notre bibouille franco-irlandais depuis avril 2008...
  • Contact

Collectif B-AMP

Infertiles de tous les pays, unissez-vous ! Venez partager vos doutes et vos infos, vos questions et vos coups de gueule ici : http://collectifbamp.wordpress.com/

Notre parcours en (presque) bref

2004

Décembre : 1er bisou et le reste...

2008

Avril : arrêt contracpetion

2009

Juillet : Toujours rien... 1ers contrôles pour moi : tout est ok

Août : 1er spermo : zozos feinéants mais réagissent bien à la prépa. En route pour les inséminations

19 septembre: IAC1 négative

Octobre - décembre : suivi urologue de Chewi.Traitement antibio béton

2010

Février : Le traitement n'a servi à rien. L'urologue préconise d'arrêter les inséminations et de passer direct en FIV

Février : Madame Gynéco  dit ok pour la FIV et nous envoie en PMA mais on continue les IAC avec elle en attendant le lancement car vu les délais et les nombreux rdv à caler pour elle rien ne se passera avant septembre voire octobre...

3 mars : 1er rdv DocFiv. Faut attendre les résultats du LaboFiv pour démarrer

Mars : IAC2 négative

27 avril : Rdv LaboPma : spermo médiocre mais ils pensent qu'il faut continuer les iac avant la fiv ça devrait marcher comme ça... -> annulation rdv DocFiv de mai

Mai : IAC 3 négative

15 juin : IAC4 négative. Résultats spermo de pire en pire, on retourne voir DocFiv

23 juin : 2e rdv DocFiv. test de pénétration (!) à faire par Chewi le 8 juillet.

4 août : 3e rdv DocFiv. on est sur la planning de décembre pour FIV ICSI à confirmer par le LaboFiv

Septembre : rdv LaboFiv qui confirme l'ICSI mais redemande encore un spermogramme...

Octobre - novembre : derniers rdv. On y va!

Novembre - décembre : FIV1 échec, ponction de 8 ovocytes le 30 novembre, transferts de 2 beaux embryons le 2 décembre, pds négative le 13 décembre. 

2011

Mars : TEC : 2 embryons transférés. pds négative le 16 mars. Fin de l'épisode Fiv1

Juin : FIV2 interrompue après 8 jours de stim' mauvaise réponse au traitement 4 tout petits follicules et 2 gros kystes. C'est le drame...

Octobre-Novembre : Fiv2 bis : pilule du 7 au 21/09 ; début déca le 25/09 ; début gonal le 5/10 (112,5µi puis 75); 1er contrôle le 9/10 une vingtaine de follicules de 21mm à tout petit ; 17/10 ponction de 11 ovocytes ; 19/10 transfert de 2 embryons ; 31/10 PDS POSITIVE POUR LA 1ère FOIS à 171 ; 2/11 2e pds : 369 ; 4/11 3e pds 743 ; 7/11 4e pds : 2132... Pourvu que ça dure...

Novembre, le 16 : première écho. 3mm qui clignotent. Il est là...

Novembre, le 23 : deuxième écho : 11mm et un coeur qui bat la chamade. ToudoumToudoum. On voit un 2e petit sac mais qui a l'air arrêté

Décembre, le 10 : troisième écho : 8 SG, 28mm des petits bras et des petites jambes qui poussent. Et toujours ce ToudoumToudoum qui nous fait monter les larmes aux yeux. Le 2e petit sac est toujours là mais n'a pas bougé. 1,8mm sans activité cardiaque, restera sans doute là jusqu'à la fin...

Décembre, le 29 : écho des 12SA. Tout va bien. Un bébé en pleine forme et avec une clarté nucale rassurante. On continue le coeur en joie

Mars, le 9 : écho morpho du 5e mois. Tout va bien. Bébé à autant d'oeils, reins, doigts et tout ce qu'il faut où il faut. Il semblerait qu'il soit grand... On reste sur notre petit nuage...

16 juillet 2014 : Naissance du P'tit Lu. Merveilleux bébé qui nous comble chaque jour de bonheur.

***

Septembre 2014 : Retour aux affaires ! On va chercher les 3 p'tits congelés qui nous attendent à Paris depuis la fiv d'octobre 2011. Début du traitement 21 septembre 2014. Pds négative le 13 octobre

Novembre 2014 : dernier tec des p'tits parigots. Transfert le 28/11 d'un joli p'tit J3. Pds le 8/12, jour de la fête des Lumières et de l'immaculée conception !...

 

Catégories