3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 19:55

Dimanche était une drôle de journée au cours de laquelle j'ai eu un gros gros coup de mou et tout plein de questionnements. Je ne savais pas à qui me confier et j'aurais bien eu besoin d'une oreille compréhensive et d'une épaule accueillante pour poser mes doutes et mes pleurs. Au lieu de ça, j'avais un gosse hurlant, un autre surexcité refusant de faire la sieste et un mari dépassé par tout mes larmes, les pleurs de bébé Neil et les sauts et cris du P'tit LU.

Alors dimanche, j'ai eu besoin de coucher toutes ces mauvaises pensées sur le papier, enfermé dans les toilettes (seul endroit où j'arrive à avoir quelques minutes de solitude (et encore pas toujours...)).

Hier ça allait mieux pour tout le monde et je me suis sentie idiote de recopier ce texte, mais je l'ai fait mais n'ai pas eu le temps de finir (c'est très long...). Et aujourd'hui a été de nouveau très compliqué alors je continue de recopier et je publie. Disons que c'est un reflet des jours noirs mais qu'ils ne sont pas tous comme ça, bien heureusement. Mais j'ai besoin de partager -et peut-être recevoir- quelques messages me disant t'inquiète pas c'était pareil chez moi et ça passera... (si c'est pour m'insulter, c'est vraiment pas la peine...) (et alors que j'écris ces lignes, Luke doit s'être endormi et Neil est dans son transat à côté de moi et me lance des sourires et des areu plus craquants les uns que les autres...).

Bref. Voilà mes mauvaises pensées de dimanche, et un peu d'aujourd'hui il faut bien le dire....

 

J'ai beaucoup de mal à m'adapter à cette nouvelle vie à quatre.

Souvent, bien trop souvent, je me demande si avoir un 2e enfant n'était pas une erreur. Notre vie d'avant à tous les trois était si jolie. Le p'tit Lu était si espiègle, si drôle, si plein d'enthousiasme pour tout, câlin, bon dormeur... Depuis la naissance de Neil, il est grincheux, dort mal, mange mal... Quoique ça tende de plus en plus vers le mieux.

Je suis nostalgique du temps qu'on commençait à avoir pour nous deux avec Chewi, des sorties qu'on pouvait faire à trois...

J'ai l'impression d'en vouloir à Neil d'avoir transformé tout ça. J'ai même parfois l'impression de lui en vouloir tout court dès qu'il émet un pleur (et il a beaucoup de problèmes de régurgitations et mal au ventre donc il pleure souvent). Il y a d'abord eu la courte déception quand on me l'a posé sur le ventre et que j'ai vu que c'était un garçon. Je crois que sans me l'être avoué jusqu'à ce moment-là, j'espérais vraiment avoir une fille. Peut-être aurait-on dû demander le sexe lorsqu'on nous le proposait lors des échos ?

Puis il a hurlé très longtemps dans la salle de naissance dans mes bras, sous sa petite couverture. Luke s'était calmé immédiatement et lui c'est comme s'il nous en voulait à ce moment-là...

Ensuite, il y a eu cet allaitement complètement raté et douloureux, lui hurlant sans réussir à prendre le sein, et moi pleurant de douleur et d'impuissance pendant près d'une heure à chaque tétée avant qu'il ne réussisse à téter vraiment si bien qu'au bout d'une semaine de ce combat et devant la rentrée scolaire imminente j'ai décidé de jeter l'éponge et de tirer mon lait et ça n'a vraiment pas été facile à accepter. J'ai tenu un mois avec les tire lait, c'est déjà pas mal, mais depuis l'introduction du lait en poudre ses maux de ventre n'ont fait qu'empirer... et souvent j'ai envie de lui dire « ouais ben si t'avais réussi à téter comme tous les bébés on n'en serait pas là... » là aussi c'est comme si je le tenais responsable de l'échec de l'allaitement alors qu'à quelques semaines près, j'aurais eu plus de temps, moins de stress et on y serait sûrement arrivé... C'était juste pas le bon moment. Je crois vraiment qu'un allaitement réussi demande beaucoup de temps et de disponibilité au début et justement, j'avais ni l'un ni l'autre...En tout cas, c'est certainement pas la faute de mon bichon...

Et surtout il y a eu le changement de comportement et le mal être de mon p'tit Lu, ses nuits raccourcies, ses crises. Heureusement ça va beaucoup mieux pour lui. Et même au pire moment, Luke me disait les yeux plein d'étoiles « tu sais maman, moi je aime le bébé ». C'était donc pas à lui qu'il en voulait !... Mais même si ça va mieux, il me réclame encore souvent de retourner dans notre appart' d'avant et je crois que c'est pas notre ancien appart' plus petit et moins confortable qu'il regrette, mais comme moi notre vie d'avant et son rythme tranquille et charmant.

 

(…)

 

Pour Luke, j'ai l'impression que dès la première seconde, chaque parcelle de mon corps respirait d'amour pour lui et c'est toujours le cas, de plus en plus même je dirais. Pendant presque tout le premier mois je pleurais rien qu'en le regardant tellement je le trouvais beau, parfait...

Pour Neil, je SAIS que je l'aime, que je vais l'aimer de plus en plus puisque c'est mon fils, je l'ai désiré, je l'ai porté 9 mois (+2 jours!!), je l'ai accompagné vers la sortie et vers la vie. Mais quand je le regarde je n'ai pas toujours mon cœur qui se gonfle et s'envole. Un peu trop souvent je suis exaspérée par ses pleurs, je fais les gestes parfois par automatisme, je le change, je lui donne ses bib et même je le cajole et je le bisouille parce que c'est ce qu'il faut faire et que je le fais même sans y penser mais parfois je me rends compte que justement mes gouzi gouzi sont un peu des réactions spontanées devant un bébé mais qu'elles manquent de conviction et de ce saut d’amour dans le cœur que j'ai pour Luke encore à chaque fois que je lui parle ou presque. [C'est très bizarre d'écrire ces lignes alors que là ça va beaucoup mieux et que Neil gazouille gentiment à côté de moi en me faisant ces fameux bonds dans le cœur, mais c'est ce que je ressentais dimanche, ce qui m'a traversé la tête plus furtivement cet après-midi et je sais que ça reviendra tôt ou tard... Alors je continue. Et je demande en pensée à Neil de m'excuser encore et encore. Je m'excuse beaucoup auprès de lui pour tout ça.] Quand tout va bien, je sais dire, au son de ses pleurs, s'il a faim, mal, sommeil, s'il veut un câlin ou au contraire qu'on lui foute la paix. Mais quand, comme dimanche ou cet après-midi, il pleure sans arrêt, très fort (il a vraiment une grande gueule ce petit!!) et que je ne sais pas pourquoi qu'il ne prend que 80ml de son bi,b hurle pour l'avoir, le rejette, hurle de plus belle, de sorte qu'on finit toujours par gronder Luke pour le moindre bruit, le moindre jeu pas rangé alors qu'il doit surement se sentir un peu mis à l'écart dans ces moments-là et cherche notre attention. Moi justement, dans ces moments-là, j'en veux à Neil. Je lui en veux de pleurer comme ça. Je le regarde pleurer et je lui en veux d'être là, de nous déranger, de nous fatiguer, de nous faire gronder Luke alors qu'il n'a rien fait ou presque...

 

 

Voilà. Mon texte s'arrêtait là dimanche soit que je pleurais trop soit que ça pleurait trop de l'autre coté de la porte, je me souviens plus mais je ne veux pas en rajouter. En le relisant je me trouve immonde mais en même temps, c'est vraiment ce que je ressentais profondément dimanche en larmes dans mes chiottes sans savoir à qui confier cette peine. Parce que quand même, je ne suis pas complètement un monstre et ressentir tout ça me blesse profondément en tant que mère, femme et pmette. Dimanche je me suis demandée si ce ne sont pas des signes de DPP mais comme ce n'est pas tout le temps je me dis que je vais m'en sortir. Il n'a que 2 mois. Il est si petit sous ses airs de golgoth !! (62cm et 6,6kg à la visite des 2 mois il y a 2 semaines. À vos carnets de santé, ça déboite!!) Je crois que la patience est ma meilleure alliée. Bientôt il dormira enfin des nuits complètes (on se lève encore 1 fois entre 2h et 4h) et je me dis qu'avec la diversification ses problèmes de régurgitation devraient s'apaiser voire disparaître. En attendant que ça passe, je serre les dents (tellement que j'en ai mal aux machoires et mal aux dos!) et fais bonne figure pour la galerie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Nell
commenter cet article

commentaires

Odile 08/12/2015 15:46

Oh Nell... Je passe plus très souvent par ici... Et puis tout lire d'un coup :-(
Courage...
Le deuxième c'est en effet un coup de massue pour certaines; moi j'en fais partie et encore aujourd'hui c'est difficile à admettre... J'ai pensé et pense encore parfois tout ce que tu écris... D'ailleurs je ne veux pas de troisième enfant, c'est devenu clair et net, alors que je parlais de une "grande famille"... N'empêche, ca se calme avec le temps...
C'est bien de pouvoir te faire aider, de pouvoir te retourner vers ta famille...
Je t'envoie plein de pensées... Je ne doute pas que ça va aller mieux mais je te souhaite que ça aille vite... Bises plein depuis la Belgique,.. N'hésite pas à me laisser un mail si tu en as l'envie un jour...

Victoria 25/11/2015 23:25

C'est exactement ce que j'ai ressenti à la naissance de ma fille. Mon fils qui était si doux si tendre si calin ne mangeait plus hurlait, s'était transformé en petit monstre. Et moi j'étais à bout et du coup je lui en voulait.
Mais 15 mois après je regarde ma fille et j'ai les yeux humides tellement je l'aime. Pour mon fils j'avaus eu ce sentiment dès qu'il est né pour elle je l'ai eu plus tard. Mais elle est parfaite, drôle, fofolle. Mes 2 enfants sont complémentaires et ils sont si complices maintenant.

Toutes mes pensées et ondes positives t'accompagnent.
Courage, ça va passer!!

Pour le mal de ventre est-ce qu'il ne ferait pas une intolérance au PLV?
Pas une allergie mais une intolérance. DU coup ca expliquerait ses maux de ventre

lili 12/11/2015 13:56

Coucou je suis désolée de lire ton mal-être, tu as bien fait de partager en tous cas...
Comme tu dis il n'a que 2 mois... le manque de sommeil, la fatigue... et en plus cet allaitement douloureux, normal que tu ne sois pas au mieux ! En tous cas, n'hésite pas à en parler à un médecin, et essaie de ne pas trop culpabiliser... (je le fais aussi, difficile de s'en empêcher)
De mon côté le chamboulement en passant de 3 à 5 a été rude aussi, mais ça va tellement mieux maintenant (malgré une fatigue toujours présente et une période difficile pour tout un tas de raisons...).
Courage, plein de pensées, je t'embrasse

Julie 09/11/2015 15:17

ne culpabilise de rien!
Verbaliser et mettre des mots sur ces larmes est un exercice bénéfique et je pense moins source de conséquences que les sourires de façade et les "nous? Tout va super bien" que nous donne celle qu on croit gérer mieux que nous!
Chaque bébé est très différents...chaque naissance et grossesse aussi...et n es pas la même que celle qui a vu naître petit lu
Je t assure que mes copines proches ayant 2 petits bouts en bas âge traverse les mêmes difficultés et ont les mêmes pensées
Et moi j avoue etre en pleine ambivalence sur la possibilité d avoir un deuxième bebe
Parfois j en rêve...souvent même mais rêve = idéalisation...et quand j y réfléchie un peu plus j avoue etre très très bien avec ma petite princesse et que notre vie est plutôt top avec un seul bebe...
J ai même fait fébrilement un tg dernièrement en ne sachant pas comment gérer un potentiel positif...
Sentiment honteux Apres les 5 dernières années à pleurer tous les mois devant un négatif...
Alors oui je te comprends!!!
J aimerai pouvoir "choisir" le moment où nous pourrions nous remettre sur un projet bebe 2 mais au vue de nos difficultés passées et ne croyant pas a un 2ème miracle....
Je ne peux pas laisser trop de temps passer...
Alors je vis avec cette ambivalence et on verra ce que la vie nous réserve...
Mais j ai moi aussi peur de ne pas savoir / pouvoir aimer autant et si naturellement un autre bebe
Et en même temps ce 2ème petit bébé qui n existe pas me manque...
Bref heureuse de te lire et ravie de cette 2ème naissance pour laquelle je ne t ai même pas féliciter!
En espérant que tu te rappelles de moi (un verre (enfin pls...) entre 2 pmettes dans le marais...)
Et je serai à Lyon pour noël on se croisera peut être...

Clarissette 05/11/2015 21:52

Courage !!!!
La vie avec un bébé (et un enfant en bas âge) est loin d'être rose tous les jours !
Si tu savais..., quand je te lis, plein de souvenirs d'il y a trois ans me remontent à la surface... Les quelques mois qui ont suivi la naissance de notre p'tit deuz ont été si difficiles... Pas tout le temps non plus, mais souvent... et pas pour les mêmes raisons que toi... disons que c'était surtout dans notre coupe que ça foirait ! Qu'est-ce que j'ai pleuré... Je me souviens qu'une amie m'avait dit alors que l'arrivée du deuxième venait souvent tout chambouler et ébranler le fragile équilibre qu'on avait parfois déjà eu du mal à trouver à trois... Et c'est vrai... Mais dans la vie, les chose bougent, évoluent sans cesse...
Courage ! Vraiment ! Ne te culpabilise pas d'avoir de telles pensées... ça fait du bien aussi de pouvoir s'exprimer !
Aujourd'hui, mon petit bonhomme a un peu plus de trois ans et, même si la vie n'est pas facile tous les jours et s'il fait encore pas mal de colère, ça va quad même beaucoup mieux ! Et puis, on est heureux à quatre !!! Tu les verrais jouer et rire ensemble, mes deux p'tits loups ! Ils s'adorent !
Bisous !

Présentation

  • : C'est par ici bibouille, on t'attend !
  • C'est par ici bibouille, on t'attend !
  • : 38 ans. Amoureuse de mon Chewi irlandais depuis décembre 2004. On attend notre bibouille franco-irlandais depuis avril 2008...
  • Contact

Collectif B-AMP

Infertiles de tous les pays, unissez-vous ! Venez partager vos doutes et vos infos, vos questions et vos coups de gueule ici : http://collectifbamp.wordpress.com/

Notre parcours en (presque) bref

2004

Décembre : 1er bisou et le reste...

2008

Avril : arrêt contracpetion

2009

Juillet : Toujours rien... 1ers contrôles pour moi : tout est ok

Août : 1er spermo : zozos feinéants mais réagissent bien à la prépa. En route pour les inséminations

19 septembre: IAC1 négative

Octobre - décembre : suivi urologue de Chewi.Traitement antibio béton

2010

Février : Le traitement n'a servi à rien. L'urologue préconise d'arrêter les inséminations et de passer direct en FIV

Février : Madame Gynéco  dit ok pour la FIV et nous envoie en PMA mais on continue les IAC avec elle en attendant le lancement car vu les délais et les nombreux rdv à caler pour elle rien ne se passera avant septembre voire octobre...

3 mars : 1er rdv DocFiv. Faut attendre les résultats du LaboFiv pour démarrer

Mars : IAC2 négative

27 avril : Rdv LaboPma : spermo médiocre mais ils pensent qu'il faut continuer les iac avant la fiv ça devrait marcher comme ça... -> annulation rdv DocFiv de mai

Mai : IAC 3 négative

15 juin : IAC4 négative. Résultats spermo de pire en pire, on retourne voir DocFiv

23 juin : 2e rdv DocFiv. test de pénétration (!) à faire par Chewi le 8 juillet.

4 août : 3e rdv DocFiv. on est sur la planning de décembre pour FIV ICSI à confirmer par le LaboFiv

Septembre : rdv LaboFiv qui confirme l'ICSI mais redemande encore un spermogramme...

Octobre - novembre : derniers rdv. On y va!

Novembre - décembre : FIV1 échec, ponction de 8 ovocytes le 30 novembre, transferts de 2 beaux embryons le 2 décembre, pds négative le 13 décembre. 

2011

Mars : TEC : 2 embryons transférés. pds négative le 16 mars. Fin de l'épisode Fiv1

Juin : FIV2 interrompue après 8 jours de stim' mauvaise réponse au traitement 4 tout petits follicules et 2 gros kystes. C'est le drame...

Octobre-Novembre : Fiv2 bis : pilule du 7 au 21/09 ; début déca le 25/09 ; début gonal le 5/10 (112,5µi puis 75); 1er contrôle le 9/10 une vingtaine de follicules de 21mm à tout petit ; 17/10 ponction de 11 ovocytes ; 19/10 transfert de 2 embryons ; 31/10 PDS POSITIVE POUR LA 1ère FOIS à 171 ; 2/11 2e pds : 369 ; 4/11 3e pds 743 ; 7/11 4e pds : 2132... Pourvu que ça dure...

Novembre, le 16 : première écho. 3mm qui clignotent. Il est là...

Novembre, le 23 : deuxième écho : 11mm et un coeur qui bat la chamade. ToudoumToudoum. On voit un 2e petit sac mais qui a l'air arrêté

Décembre, le 10 : troisième écho : 8 SG, 28mm des petits bras et des petites jambes qui poussent. Et toujours ce ToudoumToudoum qui nous fait monter les larmes aux yeux. Le 2e petit sac est toujours là mais n'a pas bougé. 1,8mm sans activité cardiaque, restera sans doute là jusqu'à la fin...

Décembre, le 29 : écho des 12SA. Tout va bien. Un bébé en pleine forme et avec une clarté nucale rassurante. On continue le coeur en joie

Mars, le 9 : écho morpho du 5e mois. Tout va bien. Bébé à autant d'oeils, reins, doigts et tout ce qu'il faut où il faut. Il semblerait qu'il soit grand... On reste sur notre petit nuage...

16 juillet 2014 : Naissance du P'tit Lu. Merveilleux bébé qui nous comble chaque jour de bonheur.

***

Septembre 2014 : Retour aux affaires ! On va chercher les 3 p'tits congelés qui nous attendent à Paris depuis la fiv d'octobre 2011. Début du traitement 21 septembre 2014. Pds négative le 13 octobre

Novembre 2014 : dernier tec des p'tits parigots. Transfert le 28/11 d'un joli p'tit J3. Pds le 8/12, jour de la fête des Lumières et de l'immaculée conception !...

 

Catégories